Québec ne veut pas interdire le tabac aux résidents de CHSLD

Québec ne veut pas interdire le tabac aux résidents de CHSLD

sam, 09/30/2017 – 19:57
Posté dans :
0 commentaire

Québec a mis au clair ses intentions par rapport au tabac auprès des directeurs généraux du réseau de la santé.

Source : La PressePhoto : François Roy, Archives La Presse

Le sous-ministre Michel Fontaine est intervenu auprès des directeurs généraux du réseau de la santé pour clarifier la Politique de lutte contre le tabagisme du gouvernement du Québec. Il leur a dit que les orientations ministérielles pour l'élaboration de la Politique « ne doivent pas être interprétées comme un empêchement de fumer pour un résidant en CHSLD, considérant que le CHSLD est pour lui son domicile. » Il a expliqué que l'« abolition progressive ou complète de tous les fumoirs » pouvait être envisageable uniquement à long terme, « du fait que le taux de tabagisme ne cesse de décroître. »

Rappelons qu'il y a quelques jours on apprenait que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale comptait interdire à ses résidents de CHSLD de fumer du tabac à l'intérieur de ses édifices d'ici le 1er avril 2020 et à l'extérieur de ceux-ci d'ici le 1er janvier 2022.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.