Québec ne veut pas interdire le tabac aux résidents de CHSLD

Québec ne veut pas interdire le tabac aux résidents de CHSLD

sam, 30/09/2017 – 19:57
Posté dans :
0 commentaire

Québec a mis au clair ses intentions par rapport au tabac auprès des directeurs généraux du réseau de la santé.

Source : La PressePhoto : geralt, CC0

Le sous-ministre Michel Fontaine est intervenu auprès des directeurs généraux du réseau de la santé pour clarifier la Politique de lutte contre le tabagisme du gouvernement du Québec. Il leur a dit que les orientations ministérielles pour l'élaboration de la Politique « ne doivent pas être interprétées comme un empêchement de fumer pour un résidant en CHSLD, considérant que le CHSLD est pour lui son domicile. » Il a expliqué que l'« abolition progressive ou complète de tous les fumoirs » pouvait être envisageable uniquement à long terme, « du fait que le taux de tabagisme ne cesse de décroître. »

Rappelons qu'il y a quelques jours on apprenait que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale comptait interdire à ses résidents de CHSLD de fumer du tabac à l'intérieur de ses édifices d'ici le 1er avril 2020 et à l'extérieur de ceux-ci d'ici le 1er janvier 2022.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.