60 ex-combattants en Syrie seraient de retour au Canada

60 ex-combattants en Syrie seraient de retour au Canada

mar, 10/31/2017 – 12:30
Posté dans :
0 commentaire

Ottawa les qualifie de « voyageurs extrémistes » et les soupçonne de vouloir mener des activités terroristes.

Source : Global NewsPhoto : Reuters

Au moins une soixantaine d'ex-combattants de l'État islamique en Syrie seraient de retour au Canada, maintenant que le groupe terroriste est en perte de vitesse en Irak et en Syrie. C'est du moins ce qu'affirme un rapport publié par le Soufan Center, un organisme à but non lucratif basé aux États-Unis.

Selon ce rapport, 33 pays auraient signalé le retour d'au moins 5 600 extrémistes islamiques, dont le Canada, où au moins 60 d'entre eux seraient déjà arrivés. Et ces retours représentent un « énorme défi pour les autorités chargées de la sécurité et de l'application de la loi. »

« Il est très probable que même si le califat territorial [de l'État islamique] se rétrécit [...], ses dirigeants se tourneront vers des partisans à l'étranger, dont les rapatriés, pour maintenir le groupe en vie », écrit-on dans le rapport.

Au Canada jusqu'à présent, au moins trois attentats ont été inspirés par l'État islamique. Le 20 octobre 2014, Martin Couture-Rouleau, un Québécois radicalisé, renversait le soldat Patrice Vincent à Saint-Jean-sur-Richelieu, le tuant sur le coup. Deux jours plus tard, Michael Zehaf-Bibeau abattait le caporal Nathan Cirillo au Monument commémoratif de guerre à Ottawa. Puis le 30 septembre dernier à Edmonton, Abdulahi Hasan Sharif, un réfugié somalien, a attaqué un policier et intentionnellement happé quatre piétons au volant d’un véhicule.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.