Montréal abolit les bonis liés aux contraventions policières

Montréal abolit les bonis liés aux contraventions policières

mer, 10/01/2018 – 07:40
Posté dans :
0 commentaire

On dit que les bonis obtenus par les cadres pouvaient dans certains cas atteindre jusqu’à 8 % de leur salaire.

Source : Journal de Montréal / Photo : CC0

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, et le chef par intérim du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Martin Prud'homme, ont décidé de mettre fin au système de bonis accordés aux cadres du SPVM pour le nombre de contraventions émises.

Les « bonis Denis », appelés ainsi en référence à l'ex-maire Denis Coderre, n'ont ainsi plus leur place, selon Mme Plante et M. Prud'homme.

« C’est le bon message à envoyer, ce n’est pas la bonne façon d’assurer la sécurité des Montréalais, on veut un service de police qui fait son travail et qui n’est pas motivé par une source supplémentaire de revenus », a déclaré la mairesse.

On dit que les bonis obtenus par les cadres pouvaient dans certains cas atteindre jusqu’à 8 % de leur salaire.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.