Le registre des armes à feu est entré en vigueur

Le registre des armes à feu est entré en vigueur

lun, 29/01/2018 – 09:35
Posté dans :
0 commentaire

Les opposants au registre considèrent que celui-ci est non seulement coûteux, mais inefficace.

Sources : La Presse, Twitter et Guy MorinPhoto : CC0

Le lundi 29 janvier, le registre des armes à feu québécois est entré en vigueur. Les propriétaires actuels d'armes à feu sans restriction ont un an pour obtempérer à la nouvelle loi et faire immatriculer leurs armes. Les gens qui se procureront des armes à feu sans restriction à partir de lundi devront les faire immatriculer dès la prise de possession. L'immatriculation est gratuite et peut se faire par Internet au http://siaf.gouv.qc.ca. Le burinage n'est pas obligatoire.

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a déclaré : « L'immatriculation des armes à feu s'inscrit dans un contexte de prévention visant à permettre aux autorités publiques d'en connaître la présence sur le territoire du [Québec]. Cela servira à appuyer les agents de la paix dans leur travail d'enquête et lors de leurs interventions ».

Les opposants au registre, toutefois, considèrent que celui-ci est non seulement coûteux, mais inefficace. Guy Morin, porte-parole de Tous contre un registre québécois des armes à feu, écrivait dans un billet sur son blogue le 15 janvier dernier : « Cet inventaire sera surtout utile pour des saisies éventuelles, à condition qu'il soit complet. Ce qui est logiquement impossible puisqu'à la fin du registre canadien en 2012, on dénombrait environ 1,6 million d'armes longues enregistrées sur une évaluation de plus de 4 millions en circulation au Québec. »

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.