Les manifestations anti-Trudeau se poursuivent

Les manifestations anti-Trudeau se poursuivent

mar, 02/06/2018 – 17:31
Posté dans :
0 commentaire

Des Canadiens demandent des excuses à Justin Trudeau pour avoir propagé une fausse histoire d'attaque au hijab.

Sources : YouTube #1 (Preuve), #2 (Preuve) et TwitterPhoto : UFirst Media

Pour la troisième fin de semaine consécutive, des manifestants ont demandé au premier ministre Justin Trudeau de s'excuser pour avoir condamné l'intolérance et l'« islamophobie » dans une fausse histoire d'attaque au hijab. Deux manifestations ont eu lieu dimanche, l'une près de la Galerie d'art de Vancouver et l'autre près du centre commercial Devonshire, en Ontario.

Rappelons que le 12 janvier dernier, Khawlah Noman, une fillette de 11 ans, avait affirmé en conférence de presse qu'un homme avait tenté de lui couper à deux reprises son hijab avec des ciseaux. Sa mère, Saima Samad, une femme qui porte le niqab, était présente à ses côtés. Toutes deux paraissaient ébranlées.

Les médias traditionnels – particulièrement dans le Canada anglais – s'étaient jetés sur l'histoire. Le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC), l'organisation islamiste qui est derrière la suspension temporaire de l'article 10 de la loi 62 sur la neutralité religieuse et la demande d'une journée nationale contre l'islamophobie, s'était aussi joint de la partie. Or, la police de Toronto, qui avait d'abord décrit que le suspect était d'origine asiatique, avait finalement révélé que cette histoire était fausse.

Cette fin de semaine à Vancouver, de nombreuses affiches décrivaient l'indignation des personnes présentes, surtout celles de la communauté asiatique. « Le canular du hijab divise les Canadiens », « Trudeau, excusez-vous », « Tous les Canadiens sont égaux » étaient parmi les messages qu'on pouvait lire sur ces affiches.

Une participante a déclaré que le premier ministre avait manqué de jugement : « Je pense que Justin Trudeau a réagi trop rapidement au canular [...], et je pense qu'en tant que leader de ce pays, il aurait dû prendre le temps de s'assurer que les faits de cet incident étaient bien réels ». Elle a ajouté que M. Trudeau, en agissant de cette façon, divisait le pays et qu'il devait s'excuser.

Dans la manifestation qui s'est tenue en Ontario, un homme a pris le micro et a reproché au premier ministre de n'avoir rien dit au sujet du meurtre d'un jeune adolescent de 15 ans d'origine asiatique de Vancouver, qui s'est produit le lendemain du canular. 

Ces manifestations font suite à d'autres du même genre qui avaient eu lieu le 20 janvier au Dundas Square, à Toronto, ainsi que les 27 et 28 janvier dans plusieurs villes canadiennes, dont Montréal.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.