Une école en Alberta inclut l'arabe dans ses menus de nutrition

Une école en Alberta inclut l'arabe dans ses menus de nutrition

ven, 02/09/2018 – 07:45
Posté dans :
1 commentaire

Cette décision a fait sursauter bien des gens, pour qui l'école devrait se limiter à l'anglais et au français.

Sources : Facebook #1, #2, CTV News et Fairview Elementary School / Photo : Facebook

L'école primaire Fairview Elementary School de Red Deer, en Alberta, a décidé d'inclure l'arabe sur les menus de son programme de nutrition, ce qui a fait sursauter un groupe Facebook, Canada Matters, pour qui seuls l'anglais et le français devraient y être affichés. Les menus de l'école sont maintenant offerts en cinq langues, dont le français, l'anglais et l'arabe.

Sur Facebook, le groupe Canada Matters n'a pas été tendre : « Soyons clairs ! C'est à eux de s'intégrer à nous. Pas à nous de s'intégrer à eux ! », a-t-il écrit dans un billet. Certains commentaires laissés à la suite de ce message laissaient entrevoir une certaine crainte chez quelques internautes. « C'est en fait très effrayant, car c'est une indication forte de la véritable direction que prennent nos gouvernements, fédéral et provincial », a écrit l'un de ceux-là.

Près de la moitié des 237 élèves de l'école Fairview Elementary School ont l'anglais comme langue seconde. Une centaine d'élèves parlent l'anglais à la maison, et la deuxième langue la plus parlée est l'arabe.

L'Alberta donne de plus en plus de place à l'arabe comme langue seconde. Le gouvernement avait d'ailleurs annoncé en octobre dernier que les jeunes élèves albertains pourront obtenir des cours bilingues mettant l'accent sur l'arabe dès l'an prochain. Ces cours étaient déjà offerts à Edmonton, mais ils seront adaptés pour être disponibles partout sur le territoire albertain, et ce, de la maternelle jusqu'à la fin du secondaire.

Commentaires

Et c'est parti mon qui-qui. Ça commence par le menu et ça fini qu'ils ont réussi leur défi. Justin doit être heureux dans son Paradis.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.