Les migrants illégaux ont coûté cher en 2017

Les migrants illégaux ont coûté cher en 2017

lun, 12/02/2018 – 21:20
Posté dans :
0 commentaire

Entre janvier et novembre 2017, Québec a versé 42 M$ aux demandeurs d'asile en aide financière de dernier recours.

Source : Le Journal de MontréalPhoto : CC0

Des documents obtenus par Le Journal de Montréal nous apprennent que les migrants illégaux ont fait mal aux portefeuilles des contribuables. En effet, entre janvier et novembre 2017, le gouvernement du Québec a versé 42 M$ aux demandeurs d'asile – dont beaucoup sont des migrants illégaux – en aide financière de dernier recours. À titre comparatif, le gouvernement a versé 18,5 M$ aux demandeurs d'asile en 2016 et 18,9 M$ en 2015.

Rappelons que pour toute l'année 2017, 18 836 migrants ont franchi illégalement la frontière québéco-américaine tandis qu'ils ont été seulement 1 757 à entrer dans le reste du Canada. Autrement dit, le Québec a récolté 91 % de tous les migrants illégaux.

La situation ne devrait pas s'améliorer en 2018, car le gouvernement américain n'a pas renouvelé le statut de protection temporaire de 200 000 Salvadoriens et de 60 000 Haïtiens. Ceux-ci pourraient être tentés de franchir la frontière québéco-américaine plutôt que de retourner dans leurs pays.

Invité à réagir aux sommes élevées que le gouvernement du Québec a dû remettre aux demandeurs d'asile légaux et illégaux, le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, a fait savoir que le Québec avait « des engagements internationaux qu'il doit respecter ». Précisons que la facture risque d'être plus salée à l'avenir, car le gouvernement du Québec a bonifié ses programmes d'aide financière en date du 1er février.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.