Inondations – 8 % des dossiers ont été réglés, révèle la CAQ

Inondations – 8 % des dossiers ont été réglés, révèle la CAQ

mar, 13/02/2018 – 12:00
Posté dans :
0 commentaire

La situation est telle que le 26 janvier, un citoyen a dû faire la grève de la faim pour faire réagir le gouvernement.

Sources : Le Journal de Montréal et FacebookPhoto : LouisRoyQc, Wikimedia, CC BY-SA 4.0 (Image rognée)

Le bilan, effectué par la CAQ auprès du ministère de la Sécurité publique un an après les inondations du printemps 2017, démontre que seulement 8 % des dossiers des sinistrés ont été réglés. Ces informations ont été obtenues grâce à la Loi sur l'accès à l'information.

De plus, d'après d'autres données recueillies auprès du ministère, il y aurait encore 93 familles résidant à l'hôtel depuis le printemps dernier. La CAQ a réagi sur Facebook en écrivant ceci : « Près d'un an après les inondations, les sinistrés peinent toujours à obtenir gain de cause auprès du ministère. Sur les 6070 dossiers qui ont été soumis au ministère, seulement 457 ont été réglés! Pire, on enregistre de nombreuses pertes de documents au niveau du ministère. C'est inadmissible! »

La situation est telle que le 26 janvier dernier, un citoyen, Alexandre Casavant, avait dénoncé la lenteur du gouvernement dans une vidéo Facebook, où il montrait la maison de ses beaux-parents à Saint-André-d'Argenteuil. Celle-ci avait subi tellement de dommages qu'elle ne valait plus rien, pour reprendre ses mots. Il avait donc décidé de rester dans la maison et d'entamer une grève de la faim.

Quelques jours plus tard, M. Casavant avait annoncé, par le biais d'une vidéo Facebook, que son action avait été couronnée de succès : « On a eu des très bonnes nouvelles […] du MSP, le ministère de la Sécurité publique. Ils ont débloqué des fonds pour qu'on puisse commencer les travaux ».

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.