Gilbert Sicotte congédié par le Conservatoire d'art dramatique

Gilbert Sicotte congédié par le Conservatoire d'art dramatique

mer, 28/02/2018 – 18:10
Posté dans :
1 commentaire

Son style d'enseignement qui exigeait le meilleur des gens n'avait pas plu à Radio-Canada, qui en avait fait un reportage.

Sources : 98,5 FM, Radio-Canada #1 et #2 / Photo : CC0

Le comédien Gilbert Sicotte a été congédié de son poste de professeur au Conservatoire d'art dramatique de Montréal. Suspendu depuis novembre dernier à la suite d'un reportage de Radio-Canada qui l'accusait de « harcèlement psychologique » et de « violence verbale », M. Sicotte se dit triste et bouleversé à la fois.

« [...] Si je faisais ça, c'est pour que les gens se dépassent, et se dépasser dans ce métier-là, c'est exigeant et troublant », a-t-il raconté à l'émission de l'animateur Paul Arcand au 98,5 FM, en faisant référence à son style d'enseignement. La direction du Conservatoire dit avoir pris la décision de mettre fin au contrat de M. Sicotte après avoir mené une enquête indépendante.

Rappelons qu'en novembre dernier, Radio-Canada avait dressé un portrait sombre de M. Sicotte. Vingt personnes avaient déclaré à la télé d'État qu'elles avaient été victimes ou témoins « d'abus de pouvoir, d'humiliation et de harcèlement psychologique » de la part de M. Sicotte entre 1991 et 2017.

Le principal intéressé a affirmé au micro de Paul Arcand qu'il regrettait que des gens aient été blessés par sa méthode d'apprentissage. « Je dirais que mon enseignement est à risque, et je suis quelqu'un à risque [...] », a-t-il affirmé. Il s'est par contre dit surpris que toutes ces années où il a exercé son métier de professeur, la direction du Conservatoire a toujours été satisfaite de son travail, alors que du jour au lendemain, les accusations se sont abattues sur lui.

Il a ajouté qu'il n'a pas senti que les gens lui en voulaient pour cette histoire jusqu'à présent. Il aurait par ailleurs reçu des mots d'encouragement de certains comédiens, dont quelques-uns sont parmi ses anciens étudiants.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Le Conservatoire et SRC sont tous deux à blâmer car après toutes ces années, ils s'en sont servi afin de former la crème des comédiens. Maintenant, ils veulent le beurre et l'argent du beurre? Désolée, c'est l'un ou c'est l'autre maintenant. Ils veulent former des enfants " ROI "? Grand bien leur fasse... eux et les élèves. On ne peut être élève et boss à la fois. Continuez à dénoncer. Vous récolterez ce que vous avez semé...pas grands fruits. La culture s'est perdue avec le temps et c'est bien dommage. Heureusement que nous avons connu des temps meilleurs....les meilleurs que ces dernières années dont nous gardons des souvenirs impérissables.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.