Louis-Jean Cormier cède à la rectitude politique

Louis-Jean Cormier cède à la rectitude politique

lun, 12/03/2018 – 08:00
Posté dans :
1 commentaire

Il s'est excusé d'avoir dit qu'il voulait la meilleure équipe, même si ça allait à l'encontre de la parité hommes-femmes.

Sources : Le Journal de Montréal, La Presse, Facebook #1, #2#3 et #4 / Photo : Thesupermat, WikimediaCC BY-SA 4.0

Le chanteur Louis-Jean Cormier a senti le besoin cette fin de semaine de s'excuser pour des propos qu'il a tenus lors d'une entrevue qu'il a accordée au journal La Presse. Appelé à se prononcer sur la question de la parité hommes-femmes dans les grands festivals, M. Cormier a répondu qu'il préférait avant toute chose se concentrer sur l'art.

« A priori, je suis contre [la parité hommes-femmes dans les grands festivals], car je veux qu'on fasse passer l'art avant le sexe », a-t-il dit. « J'ai de la misère à défaire mon focus de l'art et du talent, et si on fait tout 50-50, j'ai peur que ça donne des programmations grises. Du côté de la technique, ce que je veux, c'est avoir la meilleure équipe possible ».

Il n'en a pas fallu davantage pour qu'au moins une artiste féminine, Laurence Nerbonne, pousse de grands cris : « Je pense que ce genre de propos ne passe plus, que ton discours archaïque n'inspire ni les hommes, ni les femmes en 2018 », a-t-elle écrit sur sa page Facebook, ce qui a incité Louis-Jean Cormier à s'excuser : « L'heure n'est pas à la nuance, et je suis désolé d'avoir déçu et offusqué tant de gens en tentant d'en apporter une », a-t-il écrit à son tour sur sa page Facebook.

Ces excuses en ont toutefois agacé certains, dont le journaliste et animateur Richard Martineau. « Pourquoi s'excuse-t-il ? Il n'avait qu'à se tenir debout... La parité n'a rien à faire dans les événements culturels. La seule question est : ta musique est-elle bonne ou n'est-elle pas bonne ? », a-t-il déploré.

Des internautes ont abondé dans le même sens. « Tu as [dit] ce que tu pensais. Aie donc le courage de tes convictions », a répondu Yves Gosselin aux excuses de M. Cormier. Des femmes aussi ont désapprouvé ces excuses : « Louis-Georges Cormier, assumez-vous ! Arrêtez tout de suite d'être à la remorque des opinions du jour », a commenté Fernande Payeur.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.