14 % des Québécois veulent un arrêt complet de l'immigration

14 % des Québécois veulent un arrêt complet de l'immigration

mer, 04/11/2018 – 09:30
Posté dans :
0 commentaire

Selon un sondage, 30 % des Québécois veulent aussi une diminution de l'immigration.

Source de l'article : TVA Nouvelles (pp. 2 et 18) / Source de la photo : CC0

Depuis quelques mois, le gouvernement Couillard insiste sur la nécessité de l'immigration pour le Québec. Si au début, il en parlait en termes d'« ouverture » et d'« inclusion », désormais il en parle surtout en matière de croissance économique. Pour lui, non seulement il faut maintenir les seuils annuels d'immigration, mais il faut les augmenter si possible.

Or, selon un sondage mené par la firme Léger pour le compte de LCN, les Québécois auraient besoin d'un certain répit. En effet, ils ne sont que 15 % à souhaiter une augmentation de l'immigration et ils sont 38 % à être favorables au maintien de celle-ci. 30 % des Québécois sont en faveur d'une diminution de l'immigration et 14 % d'entre eux veulent qu'il y ait un arrêt complet du flot d'immigrants.

Fait à noter : ce sont surtout les francophones qui, à 49 %, veulent diminuer ou arrêter totalement l'immigration. Les non-francophones ne sont que 27 % à vouloir l'un ou l'autre.

Rappelons qu'avec le seuil actuel de 50 000 immigrants par année, le Québec reçoit, toutes proportions gardées, plus d'immigrants que les États-Unis ou la France. C'est sans compter que 18 836 migrants ont franchi illégalement la frontière québéco-américaine pour l'année 2017 et que l'année 2018 s'annonce tout aussi chargée.

Le sondage a été réalisé en ligne auprès de 1 019 répondants de 18 ans ou plus et ayant le droit de vote au Québec. À l'aide des données du recensement de 2016, les résultats ont été pondérés selon l'âge, le sexe, la langue maternelle, la région et le niveau de scolarité afin de garantir un échantillon représentatif la population. Un échantillon probabiliste de cette taille aurait obtenu une marge d'erreur de plus ou moins 3,1 %, et ce, 19 fois sur 20.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.