La Meute présente ses dix-sept revendications

La Meute présente ses dix-sept revendications

mar, 17/04/2018 – 16:10
Posté dans :
1 commentaire

Avec sa liste de revendications, elle espère créer des débats qui n'ont pas nécessairement eu lieu jusqu'à présent.

Sources de l'article : La Meute et BLVD (11:50 à 13:04) / Source de la photo : Facebook

Lundi, l'organisation La Meute a présenté son manifeste. Dans celui-ci, elle précise d'emblée qu'elle n'est pas un parti politique, mais la voix de bien des citoyens « qui ont des revendications légitimes sans être des experts ». Elle présente ensuite ses dix-sept revendications, qui sont retranscrites ci-dessous.

Avec cette liste de revendications, La Meute espère créer des débats qui n'ont pas nécessairement eu lieu jusqu'à présent.

  • Réformer le système électoral pour que le gouvernement ait 50 % + 1 d'appui.
  • Revoir le nombre d'immigrants que le Québec reçoit chaque année, qui se situe autour de 50 000.
  • Mettre fin à l'immigration illégale et protéger les frontières.
  • Mettre sur pied un programme pour éviter l'exode des immigrants hors Québec.
  • Mettre sur pied un programme pour favoriser l'intégration des immigrants en région.
  • Criminaliser le terrorisme hors Canada par des Canadiens. La Meute croit que les Canadiens qui vont se battre à l'étranger pour des groupes terroristes « doivent être arrêtés, jugés et condamnés comme les criminels qu'ils sont » s'ils tentent de revenir au pays.
  • Rendre la déchéance de nationalité à nouveau possible. Ainsi, un immigrant de première génération pourrait perdre sa citoyenneté si, par exemple, il est reconnu coupable de haute trahison ou de terrorisme.
  • Déclarer les groupes qui font l'apologie de la violence ou usent de la violence (tels qu'ANTIFA) comme des groupes terroristes domestiques.
  • Reconnaître officiellement la laïcité au Québec.
  • Interdire le niqab et la burqa au Canada.
  • Interdire l'abattage rituel et les sacrifices d'animaux.
  • Abolir le cours d'Éthique et culture religieuse, que La Meute associe à un « lavage de cerveau de nos enfants pour leur enlever tout sens critique envers le multiculturalisme ».
  • Promouvoir la culture québécoise et la langue française.
  • Offrir plus de dignité aux aînés.
  • Revoir les programmes pour les sans-abris.
  • Mieux soutenir les vétérans.
  • Accorder plus d'importance aux Premières Nations.

Par ce programme, La Meute se déclare donc en faveur de l'immigration, mais contre le multiculturalisme canadien qui permet, notamment, à des groupes marginaux de faire des demandes en tous genres – et de les obtenir. Elle se dit nationaliste dans le sens « qu'elle place la nation au-dessus de tout dans sa manière de penser », que ladite nation soit le Québec ou le Canada.

En entrevue à la station radiophonique BLVD, le porte-parole de La Meute, Sylvain Brouillette, a expliqué que l'organisation allait analyser les réponses des partis politiques pour chacune de leurs revendications. Puis, avant les élections d'octobre, elle partagera ses conclusions afin que les électeurs puissent voter pour le parti qui représente le mieux leurs intérêts.

Commentaires

Il faut trouvé moyen de foutre ces crottés de libéraux hors de nuire et je dirais même plus hors du pays, tout ca n'a aucun sens il faut vraiment détester la population du Canada et le pays même, enfermés moi ces terroristes a guantanamo au plus sacrant et qu'ont ne les revois plus jamais!!

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.