Une journaliste de FM 93 infiltre un groupe communiste

Une journaliste de FM 93 infiltre un groupe communiste

lun, 30/04/2018 – 18:00
Posté dans :
2 commentaires

Ce groupe envisage des « actions de sabotage », des « grèves illégales », des « émeutes » et même des « bombes ».

Sources de l'article : FM93, Journal de Québec, Justin Trudeau et Radio-Canada / Source de la photo : CC0

Mardi dernier à l'émission Bouchard en parle sur FM 93, la journaliste Pascale Cv a rapporté ses découvertes après avoir infiltré un groupe communiste.

C'est dans le quartier de Limoilou, à Québec, qu'elle a assisté à deux rencontres les 13 et 20 avril derniers où 20 à 30 personnes, majoritairement dans la vingtaine, se sont présentées. Les initiateurs de cet événement ont expliqué vouloir faire de Québec le « bastion » du Parti communiste révolutionnaire.

Dans les extraits audio enregistrés à l'insu des organisateurs, on apprend qu'ils envisagent des moyens de pression comme des « actions de sabotage », des « grèves illégales », des « émeutes » et même des « bombes ».

Rappelons que les 8 et 9 juin prochains se déroulera le sommet du G-7 à La Malbaie. Cet événement réunit les dirigeants des sept plus grandes puissances économiques : les États-Unis, le Japon, l'Allemagne, l'Italie, la France, le Royaume-Uni et le Canada. Plusieurs groupes contestataires y sont attendus, ce qui appelle à une sécurité accrue. Les mesures prises pour assurer la protection des dirigeants sont une des raisons qui ont fait grimper les dépenses à 594 millions de dollars.

L'animateur Sylvain Bouchard a souligné que ces activistes adoptaient un ton de guerre alors que, selon lui, nous sommes « dans une société de droit démocratique où il y a la liberté d'expression ». En effet, dans les enregistrements, on peut notamment entendre qu'il faut « accepter de payer de sa propre personne », « faire passer les intérêts de la révolution [...] avant nos intérêts individuels » et « combattre l'État bourgeois ». Or, aux yeux de M. Bouchard, la violence n'est pas justifiée.

Commentaires

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.