Le gouvernement du Québec ferme ses bureaux en vue du G7

Le gouvernement du Québec ferme ses bureaux en vue du G7

mer, 06/06/2018 – 15:45
Posté dans :
2 commentaires

Philippe Couillard dit agir ainsi au nom de la sécurité, mais certaines personnes y voient « un aveu de faiblesse ».

Sources de l'article : Radio-Canada, Le Journal de Montréal, Gouvernement du Québec #1, #2FM93 (06:26 à 08:50) / Source de la photo : Assembléetest, WikimediaCC BY-SA 3.0

Dans un communiqué de presse, Québec a annoncé que les bureaux du gouvernement seront fermés à partir de midi le 7 juin, ainsi que les 8 et 9 juin. On nous explique que la décision a été prise « en raison des événements appréhendés à Québec en marge de la tenue du Sommet du G7 à La Malbaie ». Les porte-paroles du gouvernement disent avoir adopté cette mesure « afin de garantir la sécurité du personnel de la fonction publique québécoise qui travaille dans le secteur et de faciliter la circulation des véhicules d'urgence, le cas échéant ».

Le gouvernement du Québec n'est pas le seul à se préparer pour le Sommet du G7, alors que l'on craint de nombreux débordements. En effet, de nombreux bâtiments tels que des commerces, des bibliothèques et des écoles seront fermés, voire placardés. Certains commerçants songent même à dormir dans leur propre boutique afin de protéger leurs biens durant le déroulement du Sommet.

Le gouvernement critiqué

En entrevue à la station radiophonique FM93, l'animateur Sylvain Bouchard a dit comprendre que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, agissait ainsi au nom de la sécurité, mais il a affirmé y voir « un aveu de faiblesse ». Si M. Couillard ne s'est pas opposé à cette interprétation des faits, il a souligné, néanmoins, que les manifestants professionnels qui seront présents à La Malbaie ne reculeront « devant rien, incluant blesser des gens ».

« Mais vous, vous reculez. Vous vous sauvez ! », a renchéri M. Bouchard. M. Couillard, bien que comprenant l'indignation de l'animateur, a insisté : « Moi, c'est une question de prudence, pis de pas risquer de mettre en danger la sécurité des gens, y compris leur vie, là, pour quelque chose qu'on va reprendre. Le temps au parlement, on va le reprendre de toute façon. »

Un groupe d'observateurs indépendants

Notons que le gouvernement Couillard a aussi annoncé la mise en place d'un groupe d'observateurs indépendants. Son mandat sera d'« examiner le déploiement des différentes mesures de sécurité par les forces de l'ordre et le traitement réservé aux personnes mises en état d'arrestation, en considérant également le contexte global auquel sont confrontés les divers intervenants ».

L'objectif, dit-on, « est de s'assurer que tous puissent exprimer librement et pacifiquement leurs opinions et que le travail des forces de l'ordre s'exécute dans le respect des droits et libertés fondamentales ainsi que des valeurs démocratiques ».

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires