Emplois d'été Canada : 60 000 $ à un groupe islamiste

Emplois d'été Canada : 60 000 $ à un groupe islamiste

jeu, 28/06/2018 – 20:00
Posté dans :
0 commentaire

Le leader du groupe prône la destruction d'Israël, du Royaume uni et des États-Unis.

Voici la ou les sources de cet article : Global News et The RecordVoici la source de la photo : KMR Photography, FlickrCC BY 2.0

On apprenait il y a quelques semaines que le programme fédéral Emplois d'été Canada allait accorder une subvention à l'Islamic Humanitarian Service dont le leader, Shafiq Hudda, prône la destruction d'Israël, du Royaume uni et des États-Unis.

Or, selon Global News, c'est la quatrième fois que l'Islamic Humanitarian Service a recours au financement de ce programme. En 2016, l'organisme a reçu 24 815 $ pour offrir huit emplois à des étudiants, alors qu'en 2017, l'aide financière s'est chiffrée à 28 444 $, cette fois pour six emplois. Sous les conservateurs en 2015, seulement 5 966 $ avaient été versés à l'organisme, qui s'est donc vu octroyer près de 60 000 $ de subventions en trois ans.

Pour Pierre Poilievre, critique conservateur en matière de finances, le gouvernement doit couper court au financement de l'Islamic Humanitarian Service. « [Si Shafiq Hudda] avait fait ces commentaires pendant que j'étais ministre de l'Emploi, j'aurais interdit à tout groupe associé à lui de recevoir du financement d'Emplois d'été Canada », a déclaré M. Poilievre à Global News. « Ce qui est dérangeant, c'est que Justin Trudeau est maintenant au courant de ces commentaires et refuse de supprimer le financement des emplois d'été au cheikh Shafiq Hudda. »

L'Islamic Humanitarian Service est basé à Kitchener, en Ontario, et fait partie de la circonscription fédérale de Waterloo, détenue par la libérale Bardish Chagger. En décembre 2017, Mme Chagger avait pris part à un « dîner interreligieux » organisé précisément par l'Islamic Humanitarian Service. Sur Twitter, elle avait publié des photographies où on la voit en compagnie de Shafiq Hudda.

Ce dernier est interdit de territoire aux États-Unis depuis 2003.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.