Le bordel dans les hôtels : deuxième partie

Le bordel dans les hôtels : deuxième partie

sam, 04/08/2018 – 22:00
Posté dans :
5 commentaires

D'autres informations ont filtré sur les dommages causés par les réfugiés syriens aux établissements hôteliers.

Voici la ou les sources de cet article : The Rebel #1 et #2Voici la source de la photo : CC0

Vous avez été nombreux à réagir à notre article de vendredi sur les réfugiés syriens qui avaient mis le bordel dans des hôtels. Or, le média en ligne The Rebel avait tellement de choses à raconter sur le sujet qu'il y a consacré deux autres reportages. Dans les deux cas, il s'agit des mêmes réfugiés et des mêmes établissements, dont les noms ont été supprimés.

Donc, dans les documents dont The Rebel a obtenu copie, un passage montre qu'au moins un directeur s'est plaint que les enfants étaient laissés trop souvent sans supervision. Dans notre premier article, nous avions mentionné que certains d'entre eux avaient uriné devant l'un des établissements.

Mais nous avons également appris que quelques-uns avaient uriné dans le lobby d'un hôtel. Certains s'étaient en outre enfermés dans un sauna où la température avait atteint 90 degrés, tandis que d'autres avaient joué sans supervision autour de la piscine, dans laquelle ils avaient jeté toutes sortes d'objets. Plus préoccupant : un membre du personnel avait trouvé un bébé seul dans une chambre.

Dans un courriel dont certains passages ont été caviardés, un directeur a déclaré qu'il s'était fait crier des invectives après avoir demandé à des réfugiés de payer pour les dommages causés aux toilettes, aux fenêtres et à la tuyauterie. Dans un cas, les dommages avaient provoqué une inondation dans la salle de lavage de l'hôtel.

Mais il n'y a pas que les directeurs qui ont eu maille à partir avec la clientèle de réfugiés, les employés aussi. Par exemple, une femme de ménage a raconté qu'elle s'était sentie intimidée par un homme alors qu'elle nettoyait la salle de bain.

Nous tenons à rappeler que toutes ces informations proviennent de correspondances entre des directeurs hôteliers et des fonctionnaires du gouvernement fédéral. Des copies de ces correspondances ont été publiées sur le site du média The Rebel et portent l'empreinte du gouvernement fédéral.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?