La compagnie GAP fait la promotion du hijab dans une publicité

La compagnie GAP fait la promotion du hijab dans une publicité

ven, 10/08/2018 – 14:30
Posté dans :
2 commentaires

Les réactions fusent et plusieurs reprochent à la compagnie de banaliser la signification du voile islamique.

Voici la ou les sources de cet article : Facebook, Twitter #1, #2, #3, Change et Le Journal de Montréal / Voici la source de la photo : GapKids

C'est une photo d'un groupe d'enfants en train de jouer qui a déclenché un concert de protestations dans la sphère médiatique et parmi les groupes féministes. En plein milieu du groupe, une fillette arbore un hijab, ce voile islamique qui entoure la tête au complet. Plusieurs reprochent à cette publicité de banaliser la signification du voile islamique.

Des critiques qui s'amplifient

Les réactions fusent actuellement pour demander à la compagnie GAP de modifier les images qui font partie de la campagne publicitaire de sa division de vêtements pour enfants.

Parmi ces réactions, le tweet de Waleed Al-husseini, fondateur du Conseil des ex-Musulmans de France (CEMF), se démarque par son souci de précision. « Quand on commence à fermer les yeux sur des fillettes voilées au nom de la "pudeur"... on finit par fermer les yeux sur des fillettes violées sous couvert de "mariage". », argue-t-il.

Sophie Durocher, chroniqueuse au Journal de Montréal, s'enflamme : « la compagnie se rend-elle compte qu'en montrant ainsi une mineure portant un signe religieux, elle banalise ce signe éminemment politique ? »

« Le hijab n'est pas un jeu d'enfant ! »

Une citoyenne, Anne-Marie Bilodeau, a lancé pour sa part une pétition en utilisant la plateforme Change.org. Cet organisme permet aux militants de tous les horizons de mettre en orbite des campagnes destinées à impacter la marge de manœuvre des « décideurs ».

Intitulée « Le hijab n'est pas un jeu d'enfant ! », cette pétition a pour but de faire pression sur GAP Canada afin que cette filiale se désolidarise de la campagne publicitaire. L'instigatrice de la pétition estime que le géant américain « ose placer au milieu d'enfants ciblés selon des critères multiculturels une fillette en hijab, comme si le voile était une dimension colorée qui ajoute à la diversité sociale. Le voile n'est pas un conte de fées », finit-elle par s'indigner.

La pétition a notamment été partagée par l'organisme Pour les droits des femmes du Québec (PDF Québec).

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Complètement d'accord avec Amonanis afin de boycotter Gap en allant acheter ailleurs. Il y a des limites à ne pas dépasser et présentement au Québec, les Musulmanes voilées nuisent à la femme québécoise qui prône sa liberté depuis les années 60. Prendre les fillettes en otages en faisant la propagande du voile islamique démontre bien que l'Islam politique /radicale cherche par tous les moyens à s'implanter chez-nous. Je dis non à Gap, non à l'Islam radical, non à toute sa politique qui asservie la femme au Québec et au Canada ainsi qu'à toutes ces femmes dans le monde qui se battent pour leurs causes.

Dès maintenant, je boycotte cette compagnie.
Il faut frapper où ça fait mal: $$$.
Si tout le monde se tient "debout" et boude cette entreprise et même envoie un message, la compagnie va reculer.