Les Québécois veulent plus d'immigrants, selon Radio-Canada

Les Québécois veulent plus d'immigrants, selon Radio-Canada

mar, 04/09/2018 – 15:30
Posté dans :
4 commentaires

La « Boussole électorale » de la chaîne d'État est sans équivoque : les Québécois auraient adhéré au multiculturalisme.

Voici la ou les sources de cet article : Radio-Canada #1#2CBC News et Angus Reid / Voici la source de la photo : Chicoutimi, WikimediaCC BY-SA 3.0

On le sait, Radio-Canada ne rate jamais une occasion de mettre à l'avant-plan les idées « progressistes » nées dans l'antre du dragon libéral. Nous en avons eu un bel exemple, récemment, avec un bidule que la chaîne d'État a mis à la disposition des internautes : la « Boussole électorale ». Qu'est-ce que la Boussole électorale ? « [U]n outil développé par des politologues [qui permet] de calculer comment vos positions se comparent à celles des partis politiques québécois », est-il écrit à ce sujet sur le site de Radio-Canada.

Or, l'une des questions posées par cette étrange rose des vents politique avait trait à l'immigration. À la question « Combien d'immigrants le Québec devrait-il admettre? », les répondants de la Boussole ont ainsi été 37 % à répondre qu'il serait préférable de maintenir le statu quo ; 31 % disaient vouloir « beaucoup plus » ou « un peu plus » de nouveaux arrivants, tandis que 28 % ont mentionné qu'il serait plutôt souhaitable que le Québec accepte « beaucoup moins » ou « un peu moins » d'immigrants.

Avec ces résultats en main, Radio-Canada/CBC s'est permis de conclure que près de 70 % des Québécois étaient satisfaits des politiques migratoires actuelles et aimeraient même qu'elles soient plus permissives. Comment interpréter ce constat ? En posant ce postulat : puisque la « Boussole électorale » est accessible sur le site même de CBC/Radio-Canada, on comprendra donc qu'une majorité de répondants sont des habitués de la chaîne d'État, très friande de multiculturalisme.

On peut se demander si cette dernière ne fait que servir de relais servile aux positions du premier ministre Justin Trudeau, qui nous « révélait », en février dernier, que les Canadiens voulaient plus d'immigrants. Ce n'était pourtant pas ce qu'avait démontré un sondage mené au printemps 2017 par la firme Angus Reid : 57 % des répondants, selon ce sondage, se disaient d'accord avec l'idée que le Canada accepte moins d'immigrants et de réfugiés.

Un autre sondage, celui-là réalisé en août dernier également par Angus Reid, a montré que 49 % des Canadiens sont en désaccord avec la volonté d'Ottawa d'augmenter le nombre d'immigrants à 310 000 par année. Des coups de sonde que semble avoir ignorés Radio-Canada.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

L'interculturalisme consiste à piger nos immigrants dans les 80 pays francophones ou francophiles, de coutumes et cultures différentes, ayant la langue française en commun avec nous.

Pourquoi continuer à dépenser des millions inutilement et s'obstiner à tenter de franciser des gens qui, pour la plupart, n'en ont rien à foutre de la langue française, et préfèrent de beaucoup la langue anglaise, beaucoup plus facile à apprendre ?

Il y a 8 provinces canadiennes unilingues anglophones, plus les territoires, qui se feront un plaisir de les accueillir, en plus des 50 états américains.

Si nous voulons préserver notre nation francophone au Québec, optons sans tarder pour une fédération francophone interculturelle à Québec, plutôt qu'une fédération multiculturelle, sans âme ni identité, à la Trudeau, à Ottawa.

Ensemble !

http://www.republiquefederaleduquebec.com

Le sondage par Radio Canada qui comme tout l'monde le sait que celui-ci est pro-immigration....coûte que coûte. Il est peut-être progressiste mais sait-il vraiment ce qu'il faut au Québec? Quand les citoyens ont demandé des immigrants français maîtrisant bien la langue, avec des us et coutumes à peu près identiques aux nôtres, plusieurs ont fait fi à cette demande y compris le PLQ. La montée de l'anglais à Montréal, aux dires des gens, est tout à fait normal. La montée de l'état islamique inquiète qu'une poignée de québécois mais sans plus. Maintenant que la masse d'immigrants avec les illégaux ont envahi le Québec, on est à se demander jusqu'où cela nous mènera? Les québécois sont en sont venus à regarder ça passer sans dire un mot car cette population silencieuse a été muselée avec des lois anti- ci et anti-ça...en fait anti-toute accompagnées d'accommodements soient disant raisonnables. Pourquoi un sondage sur cette question si tout est programmé d'avance?

Ça nous mènera où en sont actuellement la France, l’Angleterre, l’Allemagne et autres pays qui s’ouvrent follement à l’immigration. Heureusement des groupes se forment au Québec pour combattre cette dérive, mais les politicards les diabolisent. On doit s’informer par nous-même sur ces groupes prévoyants comme La Meute, afin d’échapper à la fausse information, aux « fake news ».