Les délais sont plus longs pour les vétérans francophones

Les délais sont plus longs pour les vétérans francophones

mer, 12/09/2018 – 20:00
Posté dans :
1 commentaire

Ils ont patienté en moyenne 45 semaines avant d'obtenir une réponse du fédéral sur le remboursement de leurs soins de santé.

Voici la ou les sources de cet article : The Globe and Mail et TVA NouvellesVoici la source de la photo : CC0

Les vétérans francophones attendent beaucoup plus longtemps que les anglophones avant d'obtenir une réponse d'Anciens Combattants Canada sur le remboursement de leurs frais médicaux. C'est là l'une des conclusions du dernier rapport publié mercredi par l'ombudsman des vétérans, Guy Parent.

Les vétérans francophones doivent patienter en moyenne 45 semaines avant d'obtenir une réponse, alors que la moyenne d'attente chez les anglophones est de 24 semaines. Si l'ombudsman n'a pas été en mesure d'expliquer les raisons qui provoquent ces écarts dans le traitement des dossiers, il a en revanche tenu à souligner que ces délais, toutes communautés confondues, étaient inacceptables.

C'est la deuxième fois cette année qu'un rapport met en lumière les difficultés pour les francophones d'obtenir des services dans les mêmes délais que les anglophones. Dans son rapport annuel déposé en juin, le commissaire aux langues officielles du Canada, Raymond Théberge, avait dressé le même constat : les francophones doivent attendre plus longtemps que les anglophones pour recevoir des services dans leur langue au sein des institutions fédérales.

Le bureau du commissaire avait examiné 10 de ces institutions et mesuré leur temps de réponse lorsqu'elles fournissent des services dans les deux langues officielles en personne, au téléphone et en ligne. L'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA), par exemple, n'avait été en mesure d'offrir des services en français que deux fois sur trois dans les aéroports.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent