La tournée électorale de La Meute culmine à Québec

La tournée électorale de La Meute culmine à Québec

lun, 01/10/2018 – 16:15
Posté dans :
0 commentaire

Le groupe identitaire a tenu son dernier ralliement devant la colline parlementaire à deux jours des élections générales.

Voici la ou les sources de cet article : La Meute et Journal de QuébecVoici la source de la photo : La Meute

Le groupe identitaire La Meute a rassemblé ses membres, samedi dernier, devant l'Assemblée nationale, à Québec, afin de faire le point sur sa campagne menée en prévision des élections générales provinciales du 1er octobre 2018. Vivement opposé à la réélection du Parti libéral du Québec (PLQ) de Philippe Couillard, le groupe a invité ses membres à donner une chance aux candidats du Parti québécois (PQ) et de la Coalition Avenir Québec (CAQ).

« Défaire les libéraux »

Dans la conférence de presse qu'elle a tenue lors de son ralliement devant la colline parlementaire, La Meute est revenue sur les 15 dernières années au pouvoir du PLQ, dépeignant celui-ci comme étant un parti dont le « règne est marqué par la corruption, le copinage et les dépenses incontrôlées ».

Évoquant la probabilité d'un gouvernement minoritaire à l'issue du scrutin du 1er octobre, La Meute espère que ses « membres voteront pour le parti qui a le plus de chance de défaire les libéraux dans leurs comptés respectifs ». Le groupe identitaire voyant dans la CAQ et le PQ « les deux partis qui répondent le plus aux revendications de [ses] membres », il souhaite donc un vote stratégique, idéalement, en faveur de ces derniers.

« Changer pour une vision québécoise du Canada »

Selon La Meute, le PLQ d'aujourd'hui est loin des « grands libéraux de notre histoire, tels que les Adélard Godbout, Jean Lesage ou Robert Bourassa, qui croyaient sans condition à la nation québécoise, la société distincte et qui se portaient à la défense de notre culture et de la langue française ». Au contraire, « méprisants et suffisants, rejetant du revers de la main tout débat qui s'éloigne de la ligne de parti », les libéraux de Philippe Couillard « imposent à la nation québécoise une vision canadienne du Québec qui passe par le multiculturalisme ».

La Meute : un mouvement de centre gauche

Enfin, pour Sylvain Brouillette, porte-parole de La Meute, le groupe identitaire « a toujours été progressiste, limite centre gauche ». Au passage, il a lancé une flèche à Québec solidaire en qualifiant la formation politique de « parti communiste qui est un danger pour notre économie et notre démocratie ».

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?