« Le voile a une symbolique d'assujettissement »

« Le voile a une symbolique d'assujettissement »

mar, 09/10/2018 – 08:00
Posté dans :
7 commentaires

C'est ce qu'affirme Myriam Keyzer, une Québécoise qui dit s'être fait imposer le voile alors qu'elle était enfant.

Voici la ou les sources de cet article : FacebookVoici la source de la photo : Frank Boston, FlickrCC BY 2.0

En plein débat sur la laïcité au Québec, une internaute a livré un vibrant témoignage à propos de ce sujet, samedi dernier, sur son compte Facebook. Considérant le port du voile par les femmes comme étant un symbole d'asservissement, Myriam Keyzer invite ses concitoyens de confessions diverses à reconnaître la blessure que porte le peuple québécois relativement au carcan que lui a imposé la religion catholique. Et par conséquent, à respecter le choix des Québécois quant à leur décision de se départir de l'asservissement de la religion en général.

« Par respect pour ceux qui ont été blessés par la religion, par respect pour les Québécois »

Pour Myriam Keyzer, « le Québec c'est un peuple qui a été blessé par la religion ». « [C'est] un peuple qui a été assujetti par la religion », renchérit-elle. Mme Keyzer poursuit en argumentant que le Québec « a décidé de se tenir debout » et de revendiquer son plein pouvoir. Ainsi, ce pouvoir réside selon elle en la capacité des Québécois de décider de qui ils sont dans tout ce qu'ils sont. C'est-à-dire, entre autres, que les Québécois se sont donné le pouvoir de décider de ne rien porter sur la tête.

Ensuite, Mme Keyzer soutient que « ce n'est pas parce qu'ici au Québec on refuse l'assujettissement des symboles […] qu'on refuse d'accueillir les gens qui viennent d'ailleurs ». Elle ajoute que si le fait de porter le voile est si banal pour ceux qui le font, et que « si c'est si banal pour tout le monde d'accepter » que certaines personnes portent le voile, alors il devrait en être de même lorsqu'il est question pour ces individus de l'enlever.

Mme Keyser conclut son intervention par un cri du cœur. S'adressant à ses concitoyens en provenance d'ailleurs, elle leur demande de vivre leur religion dans leur intimité et d'être neutres dans l'espace public « par respect pour ceux qui ont été blessés par la religion, par respect pour les Québécois », eux qui ont choisi de se soustraire à la mainmise de la religion sur leurs vies.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Mettez vous à ma plase, Je suis une femme, Je porte le voile il y a 10 ans, j ai réussi mon bac sciences math avec une mention bien, en portant le voile, j ai intégré les classes préparatoires aux grands écoles d ingénieurs, en portant le voile, j ai intégré une école d ingénieur, en portant le voile..., j ai intégré une ESN en portant le voile, le voile fait partie de et de mon existence, j ai eu la chance de partir au pays-bas pour une mission de 3 mois chez notre client, EPO, c était agréable, et très intéressant et donc j ai décidé de donner une dimension internationale à ma carrière et m ouvrir à de nouveaux défis à l'échelle internationale, j ai postulé à des offre en France vus que dans le domaines de L IT la plupart des sociétés leaders en IT sont basées en France, j ai réussi plusieurs entretiens téléphoniques, imaginez, à chaque fois ils me demandent de retirer le voile. JE VAIS PAS VOUS DIRE C ÉTAIT QUOI MA RÉPONSE. Franchement je ne suis plus motivée.

Vous avez tout faux. Les symboles religieux font partie intrinsèque de l'identité des croyantEs. Alors il ne peut être question de les retirer selon les chartes des Droits. Et ni de les retirer dans l'espace public. Aucun pays au monde n'a de politiques en ce sens .

Ah oui! Vous ne voyagez pas beaucoup...à ce que je peux constater et si oui, vous n'aimez pas les femmes qui s'affirment. Ce que vous ne croyez pas et ne voulez pas comprendre c'est qu'au Québec c'est une société laïc depuis des années. Avant d'immigrer chez-nous fallait qu'elles y pensent deux fois plutôt qu'une. Vous avez essayer de nous faire avaler une couleuvre en disant que le voile faisait partie du vestimentaire et par la suite , le voile était un signe religieux. Maintenant, c'est leurs choix de le porter ou de l'enlever...cela leur appartient. " Vos droits"!...c'est tout ce qu'on entend. Moi aussi j'en ai et je n'en fais pas tout un plat. Vos droits c'est comme la soupe aux pois....il n'est pas conseillé d'en abuser....sinon....

Le nouveau Pm M. Legault demande aux personnes en autorité de ne porter aucun signe religieux. Il n'a pas fait mention des femmes dans l'espace publique d'enlever leur voile ou autres. Là, ce sera leurs choix personnels. Alors, je me demande pourquoi la fin de semaine dernière qu'une mobilisation massive a été organisée afin de montrer au Pm et à la population québécoise modérée que nous sommes racistes et haineux? Ce n'est pas plutôt de montrer une volonté ferme d'implanter une religion qui prône ses propres signes religieux. Fausser l'idéologie du Québec par des femmes voilées est politiquement démagogique. Le Québec est accueillant mais pas désobligeant. Cependant, en terre d'accueil, cela demande de l'adaptation de part et d'autres sinon c'est l'entropie trudeauisme assuré. Mme Keyser demande à cette communauté de vivre leur religion en toute intimité afin de respecter tous les autres Québécois. C'est une question de discrétion, de bonne volonté, d'intégration au pays d'accueil.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.