Beaucoup de migrants au sein de la « caravane » visent le nord

Beaucoup de migrants au sein de la « caravane » visent le nord

mer, 07/11/2018 – 17:00
Posté dans :
2 commentaires

C'est ce qui ressort des reportages de David Menzies qui s'est rendu jusqu'au Mexique prendre le pouls de la situation.

Voici la ou les sources de cet article : The Rebel, YouTube #1 et #2 Voici la source de la photo : boitchy, FlickrPublic Domain Mark 1.0

Le média conservateur The Rebel a mandaté son reporter vedette, David Menzies, afin d'aller prendre le pouls dans le sud du Mexique alors que près de 7 000 migrants, issus principalement du Honduras, se sont mis en route vers les États-Unis. Plusieurs observateurs estiment que le terme « caravane » est inapproprié pour décrire ce qui ressemble plutôt à une marée humaine qui ne semble pas sur le point de s'arrêter en si bon chemin.

Pourquoi le Mexique laisse-t-il faire ?

David Menzies s'interroge à savoir « pourquoi le Mexique, qui est pourtant un allié des États-Unis, ne fait rien pour faire reculer ces milliers de migrants illégaux qui marchent à travers son territoire ». Et, du même coup, il aimerait bien savoir « qui aurait intérêt à financer toute cette expédition ». Un phénomène risquant de faire boule de neige pour gagner des proportions endémiques.

Des exilés politiques ou économiques ?

Toute une série de reportages a déjà été mise en ligne sur le site du média The Rebel et le reporter Menzies a été jusqu'à interviewer une journaliste travaillant pour un média d'obédience socialiste. La reporter Gloria La Riva, de Liberation News, a confié à M. Menzies qu'elle estime que beaucoup de migrants fuient leur pays d'origine parce que les États-Unis seraient en train d'y fomenter des coups d'État par la bande.

Une sorte d'arnaque gigantesque

David Menzies, flairant le paradoxe, se demande pourquoi les autorités mexicaines laissent traverser leur territoire par tout ce cortège, malgré qu'il y ait eu de violentes confrontations entre l'armée et plusieurs migrants il y a peu. Le Mexique serait-il de mèche avec les commanditaires de cette « caravane » indésirable ?

Dans un autre reportage de la série dédiée à la « caravane des migrants », M. Menzies questionne un jeune hondurien à propos de ses intentions de se rendre jusqu'aux États-Unis. Son jeune interlocuteur lui répond qu'il souhaite entreprendre ce périple afin d'échapper à la pauvreté et de pouvoir rejoindre sa mère.

Le jeune interlocuteur poursuit en prétendant avoir tous ces papiers, mais il affirme ne pas être certain d'obtenir les autorisations nécessaires pour passer la frontière. Il estime que le processus de régularisation de son statut implique un temps d'attente qui lui semble trop long. Sauter la clôture, pour reprendre l'expression du reporter, devient tentant dans ces conditions.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires