L'histoire des Québécois de nouveau remise en question

L'histoire des Québécois de nouveau remise en question

lun, 03/12/2018 – 13:30
Posté dans :
2 commentaires

Le programme d'histoire au Québec serait trop axé sur le groupe ethnoculturel que constituent les Québécois francophones.

Voici la ou les sources de cet article : La PresseVoici la source de la photo : Dooblem, WikimediaCC BY-SA 3.0

Le contenu de deux manuels d'histoire du Québec et du Canada utilisés dans les classes de troisième et quatrième secondaire serait trop axé sur l'expérience et les événements du groupe ethnique, linguistique et culturel des Québécois francophones.

C'est ce qu'a conclu un comité d'experts mandaté par la Commission scolaire English-Montréal, lequel préconise le retrait de tous ces manuels à compter de 2021.

Des manuels d'histoire qui s'éloignent du multiculturalisme

Pour les historiens chargés de l'étude, un des problèmes avec les ouvrages ciblés est que les Autochtones y sont présentés comme « l'autre » et comme des antagonistes, « plutôt que des êtres humains dont le territoire a été colonisé par des étrangers ».

D'autre part, on ferait fi dans ces manuels d'histoire de la contribution des différentes vagues d'immigrants irlandais, italiens, grecs, portugais, haïtiens et autres à la transformation de la métropole québécoise.

Enfin, les auteurs du rapport stipulent que l'histoire des Noirs est pratiquement ignorée des manuels en question et que « les femmes sont reléguées à quelques encadrés ou paragraphes distincts ».

Soulignons que le comité d'experts appelé à se pencher sur les deux manuels d'histoire du Québec et du Canada utilisés dans les classes de troisième et quatrième secondaire au Québec était composé de Terry Copp, historien militaire et professeur émérite à l'Université Wilfrid-Laurier, en Ontario, Jennifer Lonergan, historienne canadienne et entrepreneure sociale à Montréal, et John Zucchi, professeur d'histoire à l'Université McGill.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Depuis longtemps les historiens qui s'identifient au régime canadien disent que le passé a un but, celui de construire une nation fédérale et non celui de construire un Québec indépendant. Il faut dans cette intention effacer la conquête militaire et les francos comme pion de la lutte dialectique, remplacer le tout par une génèse du multiculturalisme canadien qui aurait pour nœud originel les "Premières Nations" ouvertes à l'Autre. Le Québécois y est totalement déclassé symboliquement pour devenir l'envahisseur blanc sur des territoires non cédés.

Bon...bon...bon. Nous voilà maintenant montré du doigt avec l'histoire du Québec et du Canada car trop axé sur notre culture, notre langue du groupe québécois et Canadien...." blanc "? Quand bien même la Commission Scolaire English de Montréal enlevait tous ces livres, il ne reste pas moins que ce sont les Français de la Nouvelle-France, les Irlandais, les Polonais et sans oublier les autochtones qui ont pris racine et développer le Québec et le Canada. Certains Anglophones y ont grandement participé, eux aussi. Présentement, nous assistons à une volonté de tout raser de la part des Anglophones de Montréal. Même si nous ajoutons à ce projet la communauté noire immigrante, ceux-ci crieront au racisme car selon eux, les blancs sont xénophobes et racistes....au départ.Cependant, ne pas oublier même dans les groupes noirs, il existe du racisme entre-eux ainsi qu'envers les autres ethnies. Par contre, ils pourront parler longuement de l'esclavage dont ils ont été victimes. Le passé?.....

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.