Vous êtes contre le voile ? Ne le dites pas sur Twitter

Vous êtes contre le voile ? Ne le dites pas sur Twitter

sam, 01/12/2018 – 17:30
Posté dans :
13 commentaires

La Sherbrookoise Ensaf Haidar n'en revient pas de l'avertissement qu'elle a reçu du réseau social. Un vrai délire.

Voici la ou les sources de cet article : Twitter et The PrintVoici la source de la photo : European Conservatives and Reformists Group, FlickrCC BY 2.0

Chaque jour, les géants du Web montrent à la face du monde le peu d'empathie qu'ils ont pour ceux qui critiquent l'islam et les pays qui en sont les porte-étendards. La dernière bêtise affligeante nous provient directement de Twitter qui a servi un avertissement, vendredi, à la Sherbrookoise Ensaf Haidar, la femme du dissident saoudien Raif Badawi.

La raison ? Mme Haidar a osé critiquer le port du voile, en l'occurrence le niqab. Dans un tweet du 13 octobre, entre autres, la Saoudienne de naissance a écrit ceci : « Si vous êtes né sous la charia et forcé de porter le niqab et que votre humanité a été volée, vous savez pourquoi je suis contre tout ça », avait-elle écrit en référence au voile islamique.

Or, puisque ce n'était pas la première fois qu'elle s'en prenait à ce vêtement à haute portée symbolique, Twitter a cru bon de lui envoyer ce message : « Nous vous écrivons pour vous informer que Twitter a reçu une correspondance officielle concernant votre compte [...]. La correspondance affirme que le contenu suivant enfreint les lois du Pakistan », lui a-t-on dit en affichant le lien de son tweet « fautif ».

Vous avez bien lu : Mme Haidar a « enfreint les lois du Pakistan ».

L'ironie, c'est qu'elle a plus tard partagé un tweet envoyé par un certain Hassan Omran, dans lequel il était question de couper la tête de Raif Badawi. Qu'a fait Twitter ? Il a banni Omran pour une durée de... 12 heures.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Soumis par E. Ducharme (non vérifié) le mer, 05/12/2018 – 14:43 Permalien

Hier. On a passé un programme ou on parlait de Daish ou les enfants étaient recrutés dans les écoles. Aucun sens. Pas croyables toutes ces atrocités. je ne peux pas croire que l'on puisse laisser faire ca dans le monde. On ne voudrait pas que nos descendants en viennent comme ca un jour. ???

Je vis au Québec ou nous sommes sensé respecté les valeurs et opinions des autres. Comment cela se fait-il que le LGBT veut faire valoir ses droits, les musulmans aussi se font entendre mais lorsque un chrétien exprime un opinion cela devient à caractère haineux. Je dis que si je veux acheté une montre et que j'allai chez un coiffeur et que je fais une scène parce qu'il ne me donne pas ce que je veux , on va me mettre dehors et me dire d'aller ailleurs. Alors pourquoi un homosexuel va dans une église chrétienne et se plaint de ce que la parole de Dieu dit, il est pas content de ce qu'il attend, je lui dit va ailleurs personne ne t'oblige à y aller. Si tu veux qu'on vous respecte c'est des 2 sens que cela se passe. Pas besoin d'envoyer des inspecteurs pour savoir ce qui se dit. Lisez la bible vous n'aurez même pas besoin de vous déplacer. On peut les aimer sans être d'accord et avoir les mêmes opinions c'est ce qui fait un individu. Pourquoi vouloir être tous pareille et penser pareil?

Le droit de parole est de plus en plus manipulé par Trudeau. Je commente sur Facebook, je me fait bloqué par des arabes. Je commente sur huffpost anglophones, je me fait bloqué par huff post parce que mes commentaires vont à l'encontre de l'aplaventrisme invasif migratoire. Je commente sur Huffpost Québec et encore une fois, impossible de commenter, encore barré et portant plusieurs me supportait. Liberté d'expression? les médias sociaux et les journaux sont devenu l'establishment et si l'on a pas la pensée unique de la rectitude de Trudeau, on se fait étouffé. By the way, le voile religieux n'a rien de religieux, c est de l'intégrisme islamiste camouflé. Regardons ce qui se passe avec l'AS, avec son prince MBS, rien de moins qu' un assassin intouchable.

Les réseaux sociaux existent pour que l'on puisses critiquer les institutions parfois déviantes et les régimes autoritaires d'autant plus totalitaires exerçant le nettoyage ethnique au nom de la dévotion

Les réseaux sociaux existent pour que l'on puisses critiquer les institutions parfois déviantes et les régimes autoritaires d'autant plus totalitaires exerçant le nettoyage ethnique au nom de la dévotion

J'ai lu son livre concernant sa vie en Arabie Saoudienne. Elle a marié Rashid Badawi. Elle a réussi "à se sauver avec ses enfants au Québec". Son mari est toujours en prison là-bas et il a eu comme sentence des coups de fouet.
Elle essaie de le faire venir depuis ce temps, mais sans succès.

Les réseaux sociaux existent justement pour critiquer les institutions parfois injustes et les saloperies de régimes autoritaires qu'ils soient surtout totalitaires et encourageant le nettoyage ethnique et/ou religieux ... !

La censure s'installe de plus en plus autour de nous. La complaisance face à l'islam radical ramène progressivement la grande noirceur religieuse, qui est justement si bien représentée par le niqab et la burqa, entre autres. Twitter comme Facebook et la majorité des médias contribue avec une complicité crasse à détruire la cohésion sociale de nos sociétés civilisées. Le fait de donner une quelconque importance à une voix du Pakistan contre une femme Québécoise de coeur montre à quel point nous sommes devenus mous comme peuple, notre tolérance d'endormis étant en apparence sans limite! Si une personne a légitimement le droit de critiquer cet islam conquérant, dangeureux et mortifère, c'est bien Madame Haidar! Que le Pakistan soit rempli de frustrés fanatiques, passe encore, ça les regarde. Que ces gens osent se plaindre sur notre droit légitime de critiquer une idéologie, et que les modérateurs fantoches s'écrasent chez nous, ça dépasse l'entendement.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.