Des vandales s'en prennent à un deuxième cimetière à Longueuil

Des vandales s'en prennent à un deuxième cimetière à Longueuil

jeu, 06/12/2018 – 16:15
Posté dans :
0 commentaire

Ils ont saccagé une quarantaine de pierres tombales au cimetière Saint-Maxime situé à Longueuil.

Voici la ou les sources de cet article : Le Courrier du SudVoici la source de la photo : Gracieuseté

Dans la nuit du 3 au 4 décembre, près de quarante pierres tombales ont été vandalisées au cimetière Saint-Maxime situé à Longueuil. Il s'agit d'un événement semblable à celui survenu entre le 29 novembre et le 4 décembre dans le cimetière Saint-Antoine-de-Padoue de l'arrondissement du Vieux-Longueuil, où une soixantaine de sépultures ont été l'objet de vandalisme.

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) enquête présentement sur les deux affaires. D'ailleurs, après le premier incident, le SPAL a demandé l'aide de la population via Facebook pour retrouver les coupables. On peut communiquer avec lui en composant simplement le 911.

Rappelons que ce n'est pas la première fois que ce genre de méfaits survient au Québec. Ainsi, des événements similaires ont été rapportés à Saguenay et à Val-d'Or en mai dernier. Dans le premier cas, c'est le cimetière Saint-Philippe d'Arvida qui avait été l'objet d'actes de vandalisme, alors que dans le second, une église orthodoxe avait été visée.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.