Légalisation du cannabis : des prix non compétitifs

Légalisation du cannabis : des prix non compétitifs

jeu, 10/01/2019 – 15:00
Posté dans :
2 commentaires

Statistique Canada a révélé que les Canadiens qui s'approvisionnent sur le marché noir réalisent des économies importantes.

Voici la ou les sources de cet article : Le Journal de Québec, Radio-Canada et CTV NewsVoici la source de la photo : CC0

Mercredi dernier, Statistique Canada a publié un rapport qui révèle que le cannabis séché vendu légalement est 50 % plus cher que celui en provenance du marché noir. Tandis que les citoyens canadiens respectueux des lois paient en moyenne 9,70 $ par gramme, ceux qui décident de se procurer leur marijuana auprès de revendeurs ne paient en moyenne que 6,51 $ pour la même quantité.

Malgré la légalisation, beaucoup de consommateurs ont entretenu des relations avec leurs revendeurs et sont réfractaires à l'idée de modifier leurs habitudes de consommation. Toujours selon Statistique Canada, ces derniers achètent en moyenne deux fois plus de cannabis par transaction que les personnes qui s'approvisionnent en vertu du nouveau cadre réglementaire.

David Clement, défenseur des consommateurs, ne s'étonne guère de la hausse du prix du cannabis sur le marché légal. « Les taxes et les frais créent des prix qui sont élevés […], et puis un manque de concurrence empêche ces prix d'être lentement poussés à la baisse », a-t-il affirmé. De même, Eugene Oscapella, professeur de criminologie à l'Université d'Ottawa, est d'avis que « si le prix légal est trop élevé, les Canadiens vont continuer à aller l'acheter sur le marché noir ».

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent