Acheter un billet d'avion ne garantit pas toujours l'embarquement

Acheter un billet d'avion ne garantit pas toujours l'embarquement

lun, 11/02/2019 – 18:23
Posté dans :
0 commentaire

Air Canada enseignerait à ses employés comment vendre des billets sans expliquer aux passagers qu'ils n'auront pas de places.

Voici la ou les sources de cet article : CBC NewsVoici la source de la photo : CC0

Air Canada apprendrait à ses employés à convaincre les voyageurs d'acheter des billets alors qu'il n'y a plus de sièges vacants dans l'avion. C'est du moins ce qu'ont rapporté deux personnes sous le couvert de l'anonymat au réseau CBC News. La compagnie aérienne profiterait du fait qu'elle est autorisée à vendre plus de billets qu'il n'y a de places pour un vol. Elle ne serait toutefois pas transparente quant à son modus operandi.

Une personne qui travaille toujours pour Air Canada a affirmé qu'il formait « les employés à duper les passagers ». Entre autres, il enseignerait aux apprentis à vendre des billets avec la mention « GTE » (qui signifie « Gate », ou quai d'embarquement) sans dévoiler aux clients qu'ils n'auront pas nécessairement une place dans l'avion.

Un autre lanceur d'alerte, qui a démissionné l'an dernier, a déclaré qu'on l'obligeait à répéter aux passagers qu'ils allaient pouvoir embarquer dans l'avion, et ce, même s'il savait que ce ne serait pas forcément le cas. Selon lui, il s'agirait d'une stratégie répandue chez Air Canada. Il a affirmé avoir quitté ses fonctions parce qu'ils ne pouvaient plus supporter de mentir constamment à la clientèle.

Air Canada a refusé d'accorder une entrevue à CBC News. Une porte-parole a cependant répondu par courriel que moins de 1 % des billets étaient vendus en surnombre. Elle a ajouté qu'il s'agissait d'une pratique couramment employée par les compagnies aériennes et que cela avait comme impact de diminuer les prix pour les consommateurs.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?