Statistique Canada dévoile des chiffres sur les réfugiés syriens

Statistique Canada dévoile des chiffres sur les réfugiés syriens

mer, 13/02/2019 – 11:31
Posté dans :
2 commentaires

Les chiffres révèlent des différences notables entre ceux qui étaient parrainés par le privé et les autres.

Voici la ou les sources de cet article : Statistique Canada et La Presse / Voici la source de la photo : CC0

Statistique Canada a publié mardi un compte rendu des chiffres qu'il a compilés sur les réfugiés syriens réinstallés au Canada. L'étude a été menée entre le 1er janvier 2015 et le 10 mai 2016, alors qu'en moyenne, les réfugiés étaient au pays depuis à peine 4 mois.

Le gouvernement avait dit à l'époque vouloir privilégier les familles plutôt que les célibataires. Or, selon Statistique Canada, « 85 % des familles syriennes étaient composées d'un couple ayant des enfants, et ces familles comptaient en moyenne 2,8 enfants ». De plus, « 44 % des réfugiés syriens avaient moins de 15 ans, tandis que cette proportion s'élevait à 31 % parmi les réfugiés provenant d'autres pays ».

Ce qui étonne dans les chiffres, c'est la différence entre les réfugiés parrainés par l'État et ceux qui l'ont été par le privé. Chez les premiers, seulement 20 % étaient « susceptibles de parler au moins une langue officielle », contre 67 % pour les seconds. Ils étaient par ailleurs seulement 2 % à posséder un diplôme d'études universitaires, contre 25 % pour les réfugiés parrainés par le privé.

Chez l'ensemble de ces nouveaux arrivants, toutes catégories confondues, « 24 % des hommes et 8 % des femmes occupaient un emploi » en mai 2016. Enfin, leur revenu annuel variait de 15 000 $ à 20 000 $.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?