L'extrême droite, seul mouvement raciste, selon un organisme

L'extrême droite, seul mouvement raciste, selon un organisme

lun, 04/03/2019 – 07:15
Posté dans :
8 commentaires

« Antihate » ignore totalement l'extrême gauche et l'islam intégriste dans ses diatribes.

Voici la ou les sources de cet article : Antihate.ca #1#2#3 et #4, Jihad WatchVoici la source de la photo : Michael Jastremski, Open PhotoCC BY-SA 3.0

J'ai découvert le site Internet Antihate.ca par hasard dans mes recherches. Antihate est un organisme qui « surveille [...] les groupes haineux en fournissant [sur le sujet] des renseignements au public, aux médias, aux chercheurs, aux tribunaux, aux forces de l'ordre et aux groupes communautaires ».

Le constat qui m'est venu à l'esprit lors de ma première visite sur son site : on croirait que l'organisme est le porte-cendrier de Radio-Canada, de La Presse et du Globe and Mail.

Au premier regard, on remarque tout de suite l'arrière-plan de la page d'entrée du site. Que voit-on ? Une photographie des membres de La Meute agitant l'étendard du groupe. Une photographie teintée de rouge s'il vous plaît, comme pour rendre la scène encore plus terrifiante.

La Meute tiendrait donc un discours haineux ? Il faudrait qu'on m'explique. Mais les canidés ne sont pas les seuls sur lesquels Antihate fait retomber toutes les fautes et tous les torts causés par le « racisme » au Canada. Quand on regarde de près les articles que l'organisme a publiés sur son blogue, on s'aperçoit d'une chose : l'islam intégriste et l'extrême gauche, selon lui, n'existent tout simplement pas.

Du 10 juillet 2018, date de la toute première rubrique publiée sur Antihate.ca, jusqu'au 17 février dernier, tous les articles ont été consacrés à l'extrême droite. Il aurait pourtant suffi aux membres de cet organisme – pour peu qu'ils comprennent le français – de consulter notre journal pour obtenir un point de vue différent de la situation.

Des articles sur un certain discours islamiste qui prône l'antisémitisme et la christianophobie ou encore l'implantation de la charia au pays, nous en avons écrit une panoplie. Par exemple, on peut lire, sur notre site, deux articles sur Adil Charkaoui, qui, d'ailleurs, prêche toujours la « bonne parole » islamique dans une mosquée à Montréal. Pourquoi Antihate n'en parle-t-il pas ?

Nous avons fouillé tous les recoins du dossier des djihadistes de retour au pays. Antihate ? Aucune ligne sur le sujet. La haine et la violence préconisées par l'extrême gauche ? Lisez ceci, ceci et ceci. Trois articles qui ne représentent qu'un maigre échantillon de notre collection sur le terrorisme néocommuniste.

Qu'Antihate ne tienne pas compte du discours haineux provenant des islamistes canadiens ne surprend toutefois guère quand on jette un coup d'oeil sur son organigramme. L'un des membres de cet organigramme attire notre curiosité, car c'est une femme voilée. Son nom : Amira Elghawaby. Mme Elghawaby était jadis directrice des communications pour le Conseil national des musulmans canadiens, une organisation islamiste à laquelle nous avons également consacré quelques articles, dont celui-ci.

Radio-Canada, La Presse, les partis libéraux au Québec et à Ottawa, tous ne dénoncent que les mouvements d'extrême droite en négligeant de vérifier ce qui se passe de l'autre côté du continuum idéologique. Un parti pris qui cause énormément de tort à la liberté d'expression au pays.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?