À la rencontre d'itinérants « privilégiés » d'être blanc

À la rencontre d'itinérants « privilégiés » d'être blanc

jeu, 14/03/2019 – 20:15
Posté dans :
2 commentaires

Un journaliste est allé s'enquérir auprès de sans-abri caucasiens pour discuter du concept de « privilège blanc ».

Voici la ou les sources de cet article : The Post MillennialVoici la source de la photo : CC0

Les Blancs sont des citoyens privilégiés, nous répète-t-on sans cesse dans les médias traditionnels. Pourtant, plusieurs personnes qui ont la « chance » d'être nées avec le teint pâle passent leurs nuits dans les rues de Montréal. Un journaliste du quotidien The Post Millennial est donc allé à la rencontre de trois itinérants de race blanche qui vivent dans la métropole québécoise avec un seul objectif en tête : leur demander ce qu'ils pensaient du « privilège blanc ».

Georges, un sans-abri qui tente de survivre grâce aux contributions charitables de certains passants à la station de métro Guy-Concordia, a expliqué que très peu de personnes lui donnaient de l'argent. Après avoir dit qu'il avait travaillé dans une usine pendant 20 ans, le Caucasien a avoué qu'il vivait dans la rue depuis maintenant 15 ans. Selon lui, sa couleur de peau ne lui a jamais servi, même qu'il a ajouté que les passants préféraient lancer quelques pièces aux musiciens, et ce, peu importe leur appartenance ethnique.

Rob, un itinérant de descendance irlandaise, croit quant à lui que les gens ne sont plus vraiment racistes de nos jours. « Je ne connais rien à propos du privilège blanc. Je veux dire, sérieusement, que je ne connais rien à propos de cela ».

Enfin, une femme qui a préféré s'exprimer sous le couvert de l'anonymat a dévoilé qu'elle était partie de Woodstock il y a quatre ans. Un homme lui avait promis de s'occuper d'elle, mais elle l'a ensuite quitté parce qu'il était violent. N'ayant pas d'amis à Montréal et ne parlant pas le français, de fil en aiguille, cette dernière s'est retrouvée dans la rue. Bien qu'elle ait affirmé qu'elle croyait au concept du « privilège blanc », elle a cependant tenu à mentionner que sa couleur ne lui permettrait pas de sortir de sa situation.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?