Le cours d'ECR encore au centre d'une polémique

Le cours d'ECR encore au centre d'une polémique

ven, 15/03/2019 – 15:05
Posté dans :
6 commentaires

Un manuel scolaire présente le voile islamique comme un symbole de modestie et de piété.

Voici la ou les sources de cet article : Twitter #1 et #2, Le FigaroVoici la source de la photo : Twitter

Djemila Benhabib et Ensaf Haidar, l'épouse de Raïf Badawi, ont partagé sur Twitter une capture d'écran d'un manuel qui semble être un élément du cours d'Éthique et culture religieuse (ECR). Le passage du manuel a trait au « vivre ensemble » et aborde la question du « vêtement sacré dans l'islam ».

Au premier regard, on remarque que l'ouvrage fait preuve d'une certaine empathie à l'égard du voile. On peut par exemple voir une photographie sur laquelle apparaissent deux fillettes musulmanes portant le hidjab. Un court texte accompagne cette photographie : « Le voile est un symbole de modestie et de piété », est-il écrit.

Dans une partie du texte principal visible sur la capture d'écran, on traite du pèlerinage à La Mecque avec une pointe d'angélisme : « Le vêtement prend une signification religieuse toute particulière au moment du pèlerinage à La Mecque, en Arabie saoudite. Qu'ils soient hommes ou femmes, blancs ou noirs, riches ou pauvres, les pèlerins revêtent tous une simple tunique blanche, ce qui symbolise et renforce le sentiment d'égalité et de fraternité », peut-on lire.

La dernière phrase fait sursauter, car le ou les auteur(s) du manuel ont omis de spécifier qu'aucune femme ne peut entrer à La Mecque si elle n'est pas accompagnée d'un « gardien mâle ».

Djemila Benhabib, critique bien connue du cours d'ECR, n'en revient pas de ce livre d'enseignement. « Un manuel scolaire du Québec qui fait l'apologie de l'islam politique en présentant le voile comme un signe de ''modestie et de piété'' y compris pour des enfants. Voilà jusqu'où va le multiculturalisme. Même en Algérie, je n'ai jamais vu ça ! », a-t-elle lancé sur Twitter.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?