Netflix défend son entente avec Ottawa

Netflix défend son entente avec Ottawa

mar, 10/10/2017 – 19:53
Posté dans :
0 commentaire

L'entreprise répond aux critiques qui ont été soulevées à la suite de cette entente sur un investissement de 500 millions.

Source : NetflixPhoto : Netflix

Netflix a voulu, pour employer ses termes, « remettre les pendules à l'heure » à la suite des critiques soulevées après l'entente qu'elle a signée avec le gouvernement canadien. Sur son blogue francophone, elle revient sur certains points qu'elle juge nécessaire de clarifier.

Ainsi, selon elle, la récente hausse des tarifs n’aurait rien à voir avec l'entente, car cette augmentation était planifiée depuis longtemps. Netflix, pour rappel, a récemment augmenté de 7,99 $ à 8,99 $ le prix de base de ses abonnements au Canada.

Concernant les taxes, Netflix n'aurait conclu aucune entente à ce sujet : « [N]otre investissement a été approuvé en vertu de la Loi sur Investissement Canada. Aucun accord fiscal ne faisait partie de l’autorisation de lancer notre nouvelle présence au Canada », explique-t-elle sur son blogue, ajoutant : « Netflix respecte les lois fiscales partout où elle a des activités. »

Elle insiste d'ailleurs beaucoup sur son statut d'entreprise offrant des services en ligne, ce qui lui permettrait de se soustraire aux mesures fiscales imposées aux télédiffuseurs : « Netflix est un service en ligne, pas un télédiffuseur. Aucun service de média en ligne – étranger ou domestique – n’est assujetti à la réglementation traditionnelle, comme des quotas ou des taxes sur le contenu, imposée aux médias radiotélévisés », a-t-elle précisé, en soulignant que le CRTC « a décidé en 1999 (bien avant que Netflix ait une plateforme de diffusion en continu) que ces règles [fiscales] ne s’appliqueraient pas aux médias sur Internet. »

Rappelons que Netflix s'est engagée à investir 500 millions au cours des cinq prochaines années pour la production d'émissions et de séries canadiennes, dont 25 millions pour le marché francophone, dans le cadre d'une entente conclue avec Ottawa, laquelle a soulevé l'ire de la communauté artistique au Québec.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.