Une infirmière vole des narcotiques et se fait indemniser

Une infirmière vole des narcotiques et se fait indemniser

ven, 25/01/2019 – 10:17
Posté dans :
0 commentaire

Selon l'arbitre qui a entendu la cause, son employeur n'aurait pas dû la congédier puisque la dépendance est une maladie.

Voici la ou les sources de cet article : The National PostVoici la source de la photo : CC0

Un arbitre a ordonné à la Ville de Waterloo, en Ontario, de réembaucher une infirmière qui s'était fait congédier pour avoir volé des narcotiques dans le cadre de son emploi. L'arbitre a jugé que le comportement de la plaignante découlait de sa dépendance, ce qu'il considère comme une maladie. De plus, il a condamné l'employeur à lui verser des dommages-intérêts pour avoir porté atteinte à son honneur et à sa dignité.

En 2016, l'infirmière, qui travaillait dans un établissement de soins de longue durée, s'était fait prendre par une collègue avec une fiole d'hydromorphone dans la bouche, comme si elle venait de s'injecter la substance. Des preuves additionnelles ont révélé qu'elles dérobaient des médicaments en falsifiant des dossiers.

En fait, la travailleuse de la santé préparait de faux documents pour faire croire que des résidents réclamaient les narcotiques, puis indiquaient dans les registres internes que des patients avaient reçu le traitement. Aussi, elle conservait les doses de médicament excédentaires plutôt que de les jeter.

Bien qu'elle ait refusé d'admettre ses crimes au départ, elle avait ensuite confié à son employeur qu'elle avait développé des problèmes de dépendance après s'être fait prescrire des antidouleurs alors qu'elle était soignée pour un problème aux reins. Elle avait été congédiée un mois plus tard.

Notons qu'à ce moment, le permis d'exercice de la dame en question avait été suspendu pour une période de neuf mois. L'infirmière avait ensuite pu recommencer à pratiquer son métier, mais elle devait être surveillée en tout temps afin qu'elle ne puisse avoir accès aux substances contrôlées. Même si les avocats de son employeur ont tenté de faire valoir que de telles conditions l'empêchaient de faire son travail, l'arbitre a tout de même choisi de donner gain de cause à l'infirmière.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?