Un terroriste blâme les Québécois pour son crime abject

Un terroriste blâme les Québécois pour son crime abject

mar, 16/04/2019 – 16:15
Posté dans :
11 commentaires

Ses avocats plaident que le « contexte québécois » l'aurait radicalisé en l'empêchant de décrocher un emploi « stable ».

Voici la ou les sources de cet article : Radio-Canada, Global News et Michigan Radio / Voici la source de la photo : Procureur général des États-Unis

Alors que le Montréalais Amor Ftouhi a été reconnu coupable d'avoir poignardé un policier américain dans un aéroport du Michigan en criant « Allahou Akbar », il soutient maintenant, par l'intermédiaire de ses avocats, que ce sont ses dettes et « l'intolérance » des Québécois à l'endroit des musulmans qui l'auraient poussé à commettre ce crime abject.

Les faits remontent à 2017. M. Ftouhi s'était déplacé dans une exposition d'armes au Michigan, mais il n'avait pas pu se procurer une arme à feu parce qu'il n'était pas américain. Il s'était donc emparé d'un couteau dans le but de poignarder un policier avec un objectif bien précis en tête : lui voler son arme pour tirer sur d'autres policiers. Bien qu'il ait réussi à lacérer la gorge du lieutenant Jeff Neville, le terroriste avait ensuite été rapidement maîtrisé par le personnel de l'aéroport.

Après l'arrestation de M. Ftouhi au sud de la frontière, les policiers canadiens avaient mené des perquisitions à son appartement. Ils avaient alors déniché une lettre dans laquelle il indiquait à sa femme qu'il partait faire le djihad. Ils avaient aussi appris que M. Ftouhi avait des sympathies pour Oussama Ben Laden, le défunt leader d'Al-Qaida, et qu'il nourrissait une haine profonde envers les États-Unis.

Arrivé au Canada en 2007, M. Ftouhi n'aurait jamais réussi à décrocher un emploi stable, ce qui l'empêchait, selon ses dires, de subvenir aux besoins de sa famille. C'est du moins l'argument présenté par les avocats de la défense qui ont demandé à ce qu'il purge une peine d'incarcération de 25 ans. Les procureurs fédéraux, quant à eux, estiment que M. Ftouhi devrait plutôt passer la fin de ses jours derrière les barreaux.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?