Les lobbys trans pointés du doigt en Colombie-Britannique

Les lobbys trans pointés du doigt en Colombie-Britannique

ven, 10/05/2019 – 11:49
Posté dans :
3 commentaires

Un médecin aurait conseillé à un enfant de 14 ans de mentir afin de pouvoir changer de sexe.

Voici la ou les sources de cet article : The Rebel / Voici la source de la photo : CC0

Le 2 mai, le média The Rebel s'est entretenu avec Carey Linde, l'avocat qui représente un résident de la Colombie-Britannique accusé d'avoir exercé de la « violence familiale » envers sa fille de 14 ans parce qu'il refusait de reconnaître que celle-ci s'identifiait dorénavant au sexe masculin. Si la juge en charge du dossier, Francesca Marzari, avait admis que le père avait droit à son opinion, elle avait aussi avancé qu'il ne pouvait pas pour autant « faire du mal à son enfant ».

C'est Me Linde qui a accordé l'entrevue puisque le père de famille s'est vu interdire de commenter l'affaire publiquement pendant au moins un an. En effet, la juge avait appuyé cette décision sur le fait que l'homme s'était adressé à des médias conservateurs pour discuter de sa position. Son avocat soutient que cette mesure restrictive est trop extrême, car elle limite sa liberté d'expression et de conscience de manière déraisonnable.

Selon Me Linde, son client est persuadé que son enfant ne réalise pas les conséquences irréversibles que peuvent occasionner des injections d'hormones de croissance. Quoi qu'il en soit, l'avocat a ajouté que selon son client, son enfant lui avait spécifiquement avoué que son médecin l'avait conseillé de dire qu'il allait se suicider s'il ne recevait pas les injections d'hormones.

Il a ajouté que les lobbys trans s'efforçaient d'enjoliver la vérité sur les interventions médicales permettant de changer de sexe, notamment en taisant le fait qu'une proportion importante des personnes ayant fait la transition finissaient par se suicider. Me Linde a dit douter que l'enfant ait été informé de ce risque par les nombreuses personnes qui l'ont accompagné dans sa décision.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?