Un antifa reconnu coupable de s'être livré à des voies de fait

Un antifa reconnu coupable de s'être livré à des voies de fait

lun, 13/05/2019 – 12:00
Posté dans :
9 commentaires

L'individu obtient cependant une absolution conditionnelle alors qu'il menaçait d'utiliser une arme contre sa victime.

Voici la ou les sources de cet article : SOQUIJVoici la source de la photo : Courtoisie

Louis Joseph Benoît, un « sympathisant » antifa qui avait cherché à intimider une membre de la Meute avec un couteau de cuisine à l'extérieur du Cégep Édouard-Montpetit le 21 mars 2018, a été reconnu coupable de « s'être livré à des voies de fait contre [la victime] alors qu'il menaçait d'utiliser une arme, le tout porté par voie sommaire ».

La Cour a toutefois prescrit « [...] que l'accusé soit absous conditionnellement aux conditions de l'ordonnance de probation d'une durée de 18 mois ».

L'ordonnance interdit à M. Benoit « de communiquer ou d'être en présence de la victime ». En outre, il ne pourra pas « participer à des manifestations durant la période de probation ».

L'individu de 32 ans n'en est pas à ses premiers démêlés avec la justice. En effet, Louis Joseph Benoît avait déjà été condamné pour voie de fait en octobre 2015 par la Cour municipale de Québec. Celui qui occupe actuellement un poste de travailleur communautaire avait alors « bénéficié d'une absolution inconditionnelle ».

Lors de son procès, M. Benoit a dit regretter que la victime ait pu se sentir menacée et craindre pour sa sécurité.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?