Accommodement religieux : le DGE rabroué par la Cour fédérale

Accommodement religieux : le DGE rabroué par la Cour fédérale

mer, 24/07/2019 – 11:30
Posté dans :
17 commentaires

La juge Ann Marie McDonald vient de donner un arsenal aux Juifs pratiquants qui tentent de faire repousser les élections.

Voici la ou les sources de cet article : La Presse, Le Journal de Montréal, Radio-Canada et Bloc Québécois / Voici la source de la photo : CC0

Le directeur général des élections du Canada (DGE), Stéphane Perreault, aura jusqu'au 1er août pour reconsidérer sa décision de refuser de déplacer le jour du scrutin en raison d'un conflit d'horaire avec une fête juive appelée Chemini Atzeret. C'est ce qu'a tranché la juge Ann Marie McDonald de la Cour fédérale, qui a conclu que M. Perreault s'était conduit de « manière déraisonnable » en refusant de donner suite à cette requête d'accommodement religieux.

Cette demande a été introduite par la candidate conservatrice pour la circonscription torontoise de Eglinton-Lawrence, Chani Aryeh-Bain, ainsi qu'une citoyenne, Ira Walfish. Ces derniers déplorent que la date des élections, le 21 octobre, coïncide avec Chemini Atzeret, puisque pour les Juifs pratiquants, il est strictement interdit de travailler cette journée-là, encore moins d'aller voter.

Ce jugement de la Cour fédérale a fait réagir le chef du Bloc Québécois (BQ), Yves-François Blanchet, qui soutient que le DGE doit maintenir sa décision. Dans un communiqué publié mercredi, M. Blanchet a martelé que M. Perreault devait « garder le cap » tout en rappelant que « la religion ne doit pas interférer dans l'exercice de la démocratie au sein de l'État ».

« Le multiculturalisme canadien tel qu'interprété par la Cour fédérale donnerait préséance aux demandes d'une religion ou d'une autre sur l'autorité législative de l'État en ce qui a trait au mode de fixation du jour d'un scrutin », a-t-il lancé avant d'ajouter que le DGE devait « refuser ce recul de l'État laïque ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?