Un partisan de l'État islamique a failli être libéré

Un partisan de l'État islamique a failli être libéré

mar, 06/08/2019 – 09:45
Posté dans :
10 commentaires

Toutes les possibilités sont ouvertes puisqu'il risque toujours de se voir octroyer la permission de courir les rues.

Voici la ou les sources de cet article : Global NewsVoici la source de la photo : Wouter Engler, Wikimedia, CC BY-SA 4.0

La Cour fédérale vient tout juste de suspendre la remise en liberté d'Othman Hamdan, un ressortissant jordanien soupçonné d'être un partisan de l'État islamique. Un commissaire de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada (CISR), Geoff Rempel, avait pourtant cru bon de le relâcher, jugeant que les conditions qui lui étaient imposées étaient suffisantes.

Entre autres, M. Rempel lui avait interdit de conduire un véhicule, de posséder des armes, ou encore de publier du contenu en ligne. Notons aussi qu'un ami de M. Hamdan avait accepté de payer une caution de 2 000 $ et de l'accueillir à son domicile situé dans la municipalité de Enderby, en Colombie-Britannique.

N'étant pas d'accord avec cette décision, l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) s'est adressée à la Cour fédérale pour reporter la remise en liberté du Jordanien afin de pouvoir porter la cause en appel. La juge chargée d'entendre l'affaire, Martine St-Louis, a donné suite à cette requête, tout en ordonnant que les notes sténographiques de l'audience lui soient envoyées dans un délai de quatre jours afin que la cause puisse être entendue aussitôt que possible.

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'on présume qu'Othman Hamdan représente potentiellement un danger pour la sécurité des Canadiens étant donné qu'il aurait déjà encouragé des attaques de « loups solitaires » au pays. L'homme qui s'est fait reconnaître le statut de réfugié en 2004 devait être déporté vers la Jordanie, mais il a plaidé que cette situation mettrait sa vie en danger sous prétexte qu'il s'est converti au christianisme.

Or, un magistrat de la Cour fédérale a toutefois déjà qualifié M. Hamdan de « menteur sans retenue » tout en ajoutant qu'il se demandait si le ressortissant jordanien « avait prononcé un mot sincère depuis son arrivée au Canada en 2002 ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?