Radio-Canada et la maîtrise du français : digne de Québecor

Radio-Canada et la maîtrise du français : digne de Québecor

mar, 25/06/2019 – 19:00
Posté dans :
6 commentaires

Un citoyen offre un exemple parmi tant d'autres de la faible maîtrise du français des « journalistes » de Radio-Canada.

Voici la source de la photo : ActuaLitté, FlickrCC BY-SA 2.0

iv>

Bonjour,

Objet : Trois fois 20 ans

auditoire@radio-canada.ca / auditoirerc@radio-canada.ca

« À l'aube de la soixantaine, un homme et une femme se séparent, bien qu'ils s'aiment toujours, afin de mieux se retrouver. Alors que tous les oppose, ils réalisent qu'ils font dorénavant parti de la catégorie senior et qu'ils devront s'y adapter. »

Ce synopsis est inintelligible.

« … tous les oppose … », est-il écrit.

Ou bien il faut lire : tous les opposent, et on ne voit pas le sens du propos ;

ou bien il faut lire : tout les oppose, et on… ne voit pas le sens non plus.

Terrible illustration, parmi mille autres, étalées quotidiennement, de ce qu'est devenue la société Radio-Canada : Une énorme et onéreuse machine à insignifiance où la maîtrise de la langue ne dépasse pas, dans des proportions variables, celle que l'on repère chez TVA Nouvelles, dans les textes de Québecor ou dans les journaux de Martin Cauchon (Groupe Capitales Médias). Où on a le plus souvent l'impression que l'unique critère d'embauche des « journalistes », hormis exceptions, réside dans la factualité d'avoir complété le Secondaire III.

À la différence, bien sûr, qu'à l'entreprise fédérale de Propagande Canada (autre volet insistant de la Maison) — équivalent en Outaouais de la so very Canadian Presse+ at Mount Real — c'est par le truchement de nos propres taxes et impôts qu'un tel climat de médiocrité s'installe à demeure dans les esprits des descendants des Samuel de Champlain…

Puissamment. Obstinément. Durablement.

Cela dit, au lendemain de la Fête nationale du Pays de Pierre Bourgault,

Jean-Luc Gouin,

Québec, 25 juin 2019

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?