Un Devoir de pacotilles

Un Devoir de pacotilles

lun, 15/07/2019 – 08:30
Posté dans :
6 commentaires

Un citoyen se révolte quand, dans les pages du Devoir, Mathieu Bock-Côté est qualifié d'« ultraconservateur québécois ».

Voici la source de la photo : Asclepias, FlickrCC BY-SA 3.0

Bonjour directorat du Devoir

Objet : Michel Lapierre, « Une gauche en commun » : les défis du progressisme québécois
Le Devoir du 13 juillet 2019

Michel Lapierre qualifie aujourd'hui Mathieu Bock-Côté, et je cite, d'« ultraconservateur québécois, défenseur caricatural du passéisme ». Rien moins.

Alors voici -.

Lecteur assidu de ce quotidien depuis plus de quarante ans, il me faut prendre acte que ce journal – autrefois de haute stature – n'est plus que l'ombre de lui-même (nonobstant, il est vrai, quelques rares – fort rares – plumes qui refusent de transiger sur la dignité : en attendant de... se voir bientôt remerciées, présumerons-nous avec réalisme) depuis que Brian Myles en tient les rênes.

Paul Cauchon s'assurant en parallèle, pour sa part, et en permanence, à titre de responsable (post Robert Dutrisac) de la page « Idées », de conforter les biais idéologiques de ses supérieur(e)s hiérarchiques en procédant massivement à des choix de textes que l'on croirait retenus en exclusivité par les «E»milie Nicolas et les Francine Pelletier de ce monde.

Pour dire les choses simplement : entre La Presse de Mount Real, toujours béatement au service du Canada (sinon on Her Majesty's Service), ainsi que de… sa majorité, et Le Devoir, je ne vois plus aucune différence. Plus aucune. Hormis d'ordre purement cosmétique.

Et c'est plus que révoltant, il faut bien le dire : C'est franchement répugnant !

Comme me le signifiait récemment la responsable d'un Café Castelo d'ici (alors que je lui suggérais poliment d'offrir à la clientèle de la chanson d'expression française dans ces aires où only l'anglo Commercial Music avait droit de cité) : « Il faut qu'il y ait équilibre ». Ça ne s'invente pas ! Isnt' it, monsieur Cauchon ? And Myles.

Quant à Michel Lapierre, hélas, force est d'admettre au final que la profondeur intellectuelle – pour débiter ainsi de pareils bobards de bineries de quartier – ne constitue pas précisément sa tasse de thé.

Jean-Luc Gouin

Un homme de gauche qui se « retrouve » infiniment plus aisément dans l'argumentaire d'un Bock-Côté que dans les arguties adolescentes de la marmaille de Québec solidaire. Icelle plus préoccupée – ô fabuleux désoeuvrement intellectuel jusqu'à l'extrémité des vertes bottines d'une jeune femme autrefois intéressante, voire même stimulante – de toilettes publiques transgenres que de la concrétion du pays de Pierre Bourgault dans la langue de Gilles Vigneault

Depuis Québec, ce 13 juillet 2019

—> en plein Summer Festival of Kwabek, précédant de peu, en toute logique, le… « After-FEQ ». Eh oui… On s'croirait en France ! Et ce, pendant qu'un jeune homme du Café In (sic) (angle La Couronne [britannique, bien entendu] et Roi [George III !]), pas plus tard qu'hier, en début de soirée, me recevait, American Music à la clé (comme dans tous les cafés de la Capitale, d'ailleurs), à grands coups de… « Hi ! ». Pas même suivi d'un quelconque « Bonjour ». Bref. Au grand bonheur du Devoir mouture Myles, selon toute évidence (et ne parlons pas, n'est-ce pas, du friendly François Cardinal à La P(a)resse pompeusement « + »), le Québec n'a sans doute jamais été aussi colonisé de toute son épique Histoire qu'à notre époque. HELP !

Question en déshérence, pour terminer ce laïus : Une « cellule Camille-Laurin », ça vous dirait, monsieur Lanctôt…?

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?