L'armée lance une offensive pour embaucher plus d'étrangers

L'armée lance une offensive pour embaucher plus d'étrangers

ven, 25/05/2018 – 19:00
Posté dans :
0 commentaire

Les forces armées canadiennes envisagent de renoncer aux exigences de citoyenneté pour grossir leurs rangs.

Source de l'article : CBC NewsSource de la photo : Domaine public

Les Forces armées canadiennes sont en pourparler avec le gouvernement pour incorporer plus d'étrangers dans leurs rangs. Elles accueillent déjà des candidats étrangers dont les compétences spécialisées permettent de réduire les coûts de formation ou de répondre à des besoins particuliers, mais ceux-là entrent au compte-gouttes.

Or, l'armée veut élargir le programme d'embauche d'étrangers, mais pour ce faire, elle doit renoncer aux exigences de citoyenneté pour les nouveaux candidats. La GRC l'a déjà fait en 2016 en permettant aux résidents permanents qui ont vécu au Canada plus de 10 ans de présenter leur candidature, le but étant de promouvoir la « diversité ».

« Conformément à l'objectif du gouvernement du Canada d'augmenter le nombre de militaires, des discussions préliminaires sont en cours pour examiner la possibilité de recruter des candidats étrangers au-delà des compétences », a déclaré par écrit Byrne Furlong, porte-parole du ministre de la Défense, Harjit Sajjan. « Il est trop tôt pour mentionner quoi que ce soit sur les résultats ou la conclusion d'un tel examen », a-t-il ajouté.

Les Forces armées comptent actuellement 2,8 % d'Autochtones et 8,2 % de « minorités visibles », alors que son objectif est d'atteindre le niveau de 3,5 % d'Autochtones et de 11,8 % de « minorités visibles ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?