Le projet de loi S-210 a reçu la sanction royale

Le projet de loi S-210 a reçu la sanction royale

mar, 26/06/2018 – 10:00
Posté dans :
10 commentaires

La polygamie, les mariages forcés et les crimes d'honneur ne sont plus des « pratiques culturelles barbares » selon la loi.

Voici la ou les sources de cet article : Parlement du Canada #1#2 et Gouvernement du Canada / Voici la source de la photo : CC0

Le 21 juin dernier, le projet de loi S-210 a reçu la sanction royale et est parvenu au bout de son parcours législatif. Ce faisant, les libéraux sont parvenus à enlever l'appellation « pratiques culturelles barbares » de la loi pour désigner des crimes comme la polygamie, les mariages forcés et les crimes d'honneur. Toutefois, les sanctions à l'égard de ces crimes n'ont pas été allégées de la moindre façon.

« Quand des expressions comme "pratiques culturelles barbares" figurent dans un texte de loi, on constate tout de suite que l'intention est de diviser et de semer la peur », avait déclaré le député libéral John Aldag en chambre. « Cette tournure retire à l'auteur de ces crimes abominables la responsabilité de ses actes en les associant plutôt à une culture ou à une communauté donnée », avait-il expliqué.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a lui aussi soutenu le projet de loi S-210. Si la députée Sheila Malcolmson s'est dit en faveur des sanctions renforcées contre la polygamie, les mariages forcés et les crimes d'honneur, elle a précisé qu'« il n'est pas nécessaire d'aliéner en même temps toute personne qui n'est pas blanche, qui n'est pas née ou qui n'a pas grandi au Canada ». Elle a renchéri : « Le Canada est un pays diversifié. Nous avons tous des pratiques culturelles différentes. »

Du côté des conservateurs, le député Kelly McCauley a déploré que les parlementaires perdent leurs temps « à débattre d'un projet de loi dont le gouvernement se sert pour tenter encore une fois de projeter une image progressiste ». En outre, il a affirmé que « faire passer les droits des victimes après ceux des personnes qui ont la conviction que ces pratiques odieuses sont admissibles » était typique des libéraux.

Il est à noter qu'aucun média traditionnel n'a suivi le parcours législatif du projet de loi S-210.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?