Faire du Québec le 51e État américain

Faire du Québec le 51e État américain

lun, 03/09/2018 – 17:50
Posté dans :
10 commentaires

Le Parti 51 a commencé à installer ses pancartes électorales dans la circonscription de Beauce-Sud.

Voici la ou les sources de cet article : Parti 51 #1#2, #3 et MercierMorin / Voici la source de la photo : Parti 51 (Autorisation donnée)

Hans Mercier, un avocat beauceron spécialisé dans la pratique du litige, veut faire du Québec le 51e État américain, à l'instar du patriote Louis-Joseph Papineau.

M. Mercier s'était fait remarquer plus tôt cet été en entrevue sur les ondes de la station Radio X, alors qu'il avait exposé la plateforme du Parti 51 et fait valoir ses arguments favorables à l'annexion du Québec à nos voisins du Sud. Désormais, en date du 3 septembre, le Parti 51 a entamé l'installation de ses pancartes électorales dans la circonscription de Beauce-Sud.

Les avantages

M. Mercier croit que le Québec a tout à gagner à rejoindre les États-Unis, et ce, pour plusieurs raisons. Sur le plan constitutionnel, il serait plus respecté qu'à l'intérieur du Canada, par exemple. Sur le plan économique, le Québec adopterait non seulement une des monnaies les plus puissantes – le dollar américain –, mais en plus, il rejoindrait un des marchés les plus ouverts au monde.

L'audace beauceronne

Le Parti 51 lance un appel au caractère typiquement audacieux et avant-gardiste des Beaucerons. En citant en exemple l'élection de Mario Dumont en 1994 dans la circonscription de Rivière-du-Loup, le Parti 51 souligne que « les Beaucerons auront une toute nouvelle option politique avec la possibilité de faire élire un député annexionniste ».

M. Mercier croit donc que les électeurs beaucerons ne craindront pas de voter pour un nouveau parti politique, puisque Mario Dumont avait été élu après avoir fondé l'Action démocratique du Québec (ADQ).

Une page d'histoire

M. Mercier rappelle que « les électeurs de Beauce-Sud ont l'occasion unique de graver un moment important dans l'histoire du Québec en optant pour un candidat qui propose un vrai et profond changement dans la vie des citoyens ». Ainsi, il sera possible de vérifier en octobre prochain si l'idée lancée par Louis-Joseph Papineau fait encore écho dans la société québécoise du 21e siècle.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?