Symboles religieux : déjà, Justin Trudeau menace François Legault

Symboles religieux : déjà, Justin Trudeau menace François Legault

mer, 03/10/2018 – 17:30
Posté dans :
6 commentaires

Le premier ministre du Canada demande à François Legault de « faire très attention » avant d'invoquer la clause dérogatoire.

Voici la ou les sources de cet article : La Presse #1, #2, Le Journal de Montréal et Radio-CanadaVoici la source de la photo : Rodrigue Savard, Dixquatre, Autorisation accordée à Le Peuple

Le premier ministre élu du Québec, François Legault, reçoit déjà des avertissements de la part d'Ottawa. Mercredi, Justin Trudeau, le premier ministre du Canada, a demandé au prochain gouvernement du Québec de « faire très attention » et a répété qu'il n'était pas d'accord avec l'idée « que l'État devrait dire à une femme ce qu'elle devrait porter ni ce qu'elle ne devrait pas porter ».

François Legault veut écouter les Québécois

Cette mise en garde visait à répondre à la déclaration de M. Legault faite mardi dernier. Celui-ci avait affirmé que « la vaste majorité de Québécois voudrait avoir un cadre où on dit que les gens en situation d'autorité ne peuvent pas porter de symboles religieux ». Le premier ministre élu n'a d'ailleurs pas hésité à annoncer qu'il serait prêt à utiliser la clause dérogatoire « pour appliquer ce que veulent la majorité des Québécois ».

La CAQ veut aller de l'avant

En point de presse, la députée caquiste Geneviève Guilbault a confirmé que son gouvernement comptait légiférer en matière de laïcité d'État. Ainsi, les enseignants, les juges et les agents de la paix ne pourront pas porter de symboles religieux. De plus, ils devront « se relocaliser » et « occuper un autre emploi s'ils souhaitent maintenir le port du signe religieux ». « Il y aura une période de transition où on va expliquer aux personnes les tenants et aboutissants de cette loi que nous aurons adoptée », a-t-elle dit.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?