Le Parti québécois met le cap sur l'indépendance

Le Parti québécois met le cap sur l'indépendance

lun, 22/10/2018 – 17:30
Posté dans :
5 commentaires

Aux dires du nouveau chef intérimaire du parti, le PQ fait désormais de la souveraineté son enjeu prioritaire.

Voici la ou les sources de cet article : Radio-Canada, Assemblée nationale #1 et #2 / Voici la source de la photo : Courtoisie

Le nouveau chef par intérim du Parti québécois (PQ), Pascal Bérubé, a livré un discours vendredi dernier lors de la cérémonie d'assermentation des membres de la formation politique, au cours de laquelle il a semblé remettre le projet de souveraineté du Québec au premier plan.

Lors de son allocution, M. Bérubé a déclaré que son parti parlerait encore plus d'indépendance et s'affairerait davantage à faire la démonstration qu'il s'agit de la meilleure option pour les Québécois.

« Les gens pour qui c'est important, là, la seule formation politique qui en fait son enjeu prioritaire, c'est nous, on va le dire »

Dans son allocution, M. Bérubé a pris soin d'adresser un message au gouvernement fédéral, lui rappelant que « depuis trop longtemps », Ottawa considère « le Québec comme une simple province comme les autres ». Il a d'ailleurs souligné ce qu'il croit être la « volonté [du gouvernement canadien] de conserver cette relation » réductrice limitant le Québec à ce statut.

« La voie politique que nous avons choisie comme indépendantistes n'est certainement pas la plus facile »

Le chef par intérim du PQ en a profité pour réitérer le souhait de son parti pour le Québec. Selon lui, il faut « pouvoir voter toutes nos lois, percevoir l'ensemble de nos taxes et impôts, signer l'ensemble de [nos] traités internationaux [...] fixer [et] atteindre nos objectifs environnementaux ». Et c'est « un État laïc, surtout un État bienveillant » qui se chargerait de « promouvoir et défendre notre langue, notre culture et notre territoire ».

Enfin, bien que déterminé dans ses propos, Pascal Bérubé admet toutefois que « la voie politique que nous avons choisie comme indépendantistes n'est certainement pas la plus facile, mais elle est la plus responsable ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?