Au tour du Sénat de louanger le mois des sikhs

Au tour du Sénat de louanger le mois des sikhs

jeu, 06/12/2018 – 13:00
Posté dans :
5 commentaires

Les sénateurs sont d'avis qu'il est tout à fait approprié d'accorder le mois d'avril à cette communauté religieuse.

Voici la ou les sources de cet article : Sénat du Canada et Parlement du CanadaVoici la source de la photo : CC0

Mercredi dernier, le Sénat s'est prononcé en faveur du projet de loi C-376, soit la Loi désignant le mois d'avril comme Mois du patrimoine sikh. Tout comme à la Chambre des communes, les sénateurs y sont allés d'un effort concerté pour saluer cette démarche « multiculturaliste », dont le projet de loi en est à l'étape de la deuxième lecture. Celui-ci a donc été renvoyé au Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie.

Lors des « débats », la sénatrice conservatrice Salma Ataullahjan n'a pas manqué de souligner que « dans le sikhisme, les hommes et les femmes sont considérés comme les deux faces de la même pièce humaine ». Selon elle, le « célèbre » gourou Nanak, fondateur du sikhisme, « est le premier à avoir proclamé l'égalité entre les hommes et les femmes ».

Rappelons que le 7 novembre, les 273 députés fédéraux ayant participé au processus démocratique avaient voté en faveur de l'adoption du projet de loi C-376.

Todd Doherty, député fédéral et membre du Parti conservateur du Canada (PCC), s'était fait acclamer par la Chambre des communes le 1er novembre dernier pour avoir révélé qu'il participait « tous les printemps à un événement appelé "Vaisakhi", ou le Nouvel An sikh », accompagné de ses enfants.

Du même souffle, Raj Grewal, alors qu'il était encore membre du caucus libéral, avait déjà affirmé qu'« un mois du patrimoine sikh serait l'occasion d'éduquer les générations futures à l'égard du rôle que les Canadiens sikhs ont joué et continueront de jouer au pays ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?