Un ministre italien se paye la tête d'un militant de gauche

Un ministre italien se paye la tête d'un militant de gauche

sam, 09/02/2019 – 10:35
Posté dans :
5 commentaires

Matteo Salvini, qui s'oppose à l'immigration de masse, a proposé au militant de prendre 20 migrants sous son aile.

Voici la ou les sources de cet article : Voice of EuropeVoici la source de la photo : Fabio Visconti, WikimediaCC BY-SA 3.0

Dans un récent discours qu'il a prononcé dans la ville de Giulianova, le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, s'est moqué d'un militant de gauche qui venait de le traiter de « meurtrier de merde ».

Le ministre a répondu aux insultes en expliquant que les « communistes financièrement aisés » prêchaient trop souvent la morale aux autres. Il a ensuite envoyé une décharge qui a électrisé la salle. « Une salve d'applaudissements pour le monsieur qui vient de gagner 10 migrants ». Puis s'adressant directement au protestataire : « Donnez votre prénom, votre nom de famille, votre code fiscal et nous vous enverrons 20 migrants dont vous devrez prendre soin », a-t-il lancé.

M. Salvini a poursuivi en disant que « les vrais meurtriers sont ceux qui ont été complices des passeurs » en accueillant les migrants et qui ont transformé la mer Méditerranée en un cimetière à ciel ouvert.

Il a enfin assuré l'auditoire que tant qu'il sera au pouvoir, l'Italie n'allait jamais accueillir de migrants criminels et qu'il allait personnellement veiller à ce que ces derniers retournent dans leur pays d'origine.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?