La CAQ dépose un projet de loi en matière d'immigration

La CAQ dépose un projet de loi en matière d'immigration

ven, 08/02/2019 – 07:10
Posté dans :
6 commentaires

Elle souhaite notamment que le Québec obtienne plus de pouvoirs dans ce domaine.

Voici la ou les sources de cet article : Assemblée nationale et Gouvernement du Québec / Voici la source de la photo : ThomasVerville, Wikimedia, CC BY-SA 4.0

Jeudi, le ministre de l'Immigration, Simon Jolin-Barrette, a déposé le projet de loi « visant à accroître la prospérité socioéconomique du Québec et à répondre adéquatement aux besoins du marché du travail par une intégration réussie des personnes immigrantes ». Il s'aligne sur trois objectifs principaux, que le gouvernement a détaillés ainsi dans un communiqué de presse :

Objectif 1 : Mieux sélectionner les personnes qui répondent aux besoins du Québec
Pour que l'immigration contribue de manière significative à accroître la prospérité du Québec et à répondre aux besoins du marché du travail, le gouvernement du Québec souhaite tirer profit plus rapidement du nouveau système basé sur la déclaration d'intérêt. L'utilisation du nouveau système permettra de réduire significativement les délais de traitement, de 36 à 6 mois, afin d'accélérer le processus d'immigration. En modulant les critères d'invitation en fonction des besoins actuels du Québec, ce système permet d'inviter en priorité les personnes qui ont les profils recherchés.

Objectif 2 : Mieux franciser et intégrer les personnes immigrantes
Afin de bénéficier de l'apport de l'immigration, le Québec doit miser davantage sur l'intégration des personnes immigrantes. Ainsi, la nouvelle loi vise à donner plus de poids à l'intégration des personnes immigrantes, en clarifiant notamment le principe d'engagement partagé entre la société québécoise et les personnes immigrantes. D'un côté, la société québécoise a la responsabilité de mettre en place une offre de service efficace et personnalisée en matière de francisation et d'intégration. La personne immigrante doit quant à elle s'engager à réaliser les démarches lui permettant d'apprendre le français ainsi que les valeurs québécoises.

Objectif 3 : Renforcer l'action du Québec en matière d'immigration
Avec ce projet de loi, le Québec souhaite poursuivre ses efforts pour exercer pleinement son pouvoir de sélection, notamment avec la réintroduction du pouvoir habilitant qui permettrait au gouvernement du Québec de déterminer par règlement des conditions affectant la résidence permanente que le ministre peut imposer aux personnes qu'il sélectionne. Le Québec souhaite également étendre sa portée d'interventions, en assurant, avant tout, un meilleur suivi de la clientèle qui utilise les services offerts par ses nombreux partenaires.

En conférence de presse, M. Jolin-Barrette a précisé que le projet de loi ne comportait pas de mesures pour imposer un test de français ou un test de valeurs comme la CAQ l'avait promis en élections. À la place, le projet de loi vise à donner des assises au gouvernement pour qu'il puisse éventuellement légiférer en ce sens.

D'ailleurs, M. Jolin-Barrette a reproché au Parti libéral du Québec d'avoir « renié les pouvoirs du Québec en matière d'immigration, chèrement acquis par les gouvernements successifs, et ce, depuis les années 1970 ». C'est pourquoi il juge que son projet de loi est nécessaire.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?