SNC-Lavalin aurait fait du lobbying auprès des libéraux en 2017

SNC-Lavalin aurait fait du lobbying auprès des libéraux en 2017

mer, 13/02/2019 – 14:15
Posté dans :
1 commentaire

Un représentant de l'entreprise se serait même entretenu avec le nouveau ministre fédéral de la Justice, David Lametti.

Voici la ou les sources de cet article : Twitter, Spencer Fernando, Globe and Mail, Le DevoirJournal de Montréal, Gouvernement du Canada #1#2 et #3 Voici la source de la photo : Sebastiaan ter Burg, FlickrCC BY 2.0

Le premier ministre Justin Trudeau se trouve en position délicate dans la foulée des rumeurs voulant qu'il ait fait pression sur son ex-ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould, au profit de SNC-Lavalin. Si le chef du Parti libéral du Canada avait dans un premier temps nié ces allégations, il s'est par la suite dit favorable à une enquête du Commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique dans ce dossier.

Or, une nouvelle tuile vient de s'abattre sur la tête du premier ministre canadien. En effet, le journaliste Ezra Levant, du média en ligne The Rebel, a révélé, grâce à des informations recueillies sur le site Internet du Commissariat au lobbying au Canada, que le nouveau ministre fédéral de la Justice, David Lametti, avait rencontré le président directeur général de SNC-Lavalin, Neil Bruce, au printemps 2017.

David Lametti : l'homme de confiance de Justin Trudeau

La promotion du député libéral David Lametti à la fonction de ministre de la Justice du Canada prend donc tout son sens à la lumière des informations déterrées par The Rebel.

Soulignons que SNC-Lavalin était alors enregistrée au Commissariat au lobbying au Canada. L'entreprise cherchait ainsi, entre autres, à faire pression sur le gouvernement Trudeau relativement à « l'introduction d'une loi, d'un règlement, d'un programme ou de politiques d'accords de poursuite suspendue ». La rencontre entre M. Bruce et M. Lametti avait eu lieu le 30 mai 2017. M. Lametti agissait à titre de secrétaire parlementaire pour le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Singh Bains.

Notons qu'en vertu d'un tel accord, « les poursuites pénales [contre une entreprise] sont suspendues en échange de l'accord de l'accusé de remplir certaines conditions, y compris admettre des faits qui soutiendraient une condamnation, payer une pénalité financière importante et coopérer avec les autorités ». Les accusations sont retirées une fois ces conditions remplies.

Rappelons, d'ailleurs, que SNC-Lavalin fait actuellement face à la justice pour avoir versé des pots-de-vin de plusieurs millions de dollars afin d'obtenir des contrats gouvernementaux en Libye.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?