Andrew Scheer aborde la question de l'aide humanitaire

Andrew Scheer aborde la question de l'aide humanitaire

sam, 09/03/2019 – 16:06
Posté dans :
6 commentaires

Lors d'une assemblée publique, un participant lui a demandé de s'engager à réduire les fonds envoyés à l'étranger.

Voici la ou les sources de cet article : CPAC (22:45 à 24:50) / Voici la source de la photo : CC0

Le chef du Parti conservateur (PCC), Andrew Scheer, était tout sourire lors d'une assemblée publique qui avait lieu jeudi à Kitchener, en Ontario. Une assemblée publique comme les autres, sauf qu'à un moment donné, une des personnes réunies dans la salle, un vétéran, lui a posé une question que très peu de libéraux oseraient soulever.

L'homme a demandé à M. Scheer s'il allait s'engager à couper dans les fonds distribués à l'étranger dans l'hypothèse où il serait élu premier ministre. « Chaque fois que j'ouvre le journal : des millions ici, des millions là, des milliards de dollars ; où est-ce que ça s'arrête ? », a lancé le vétéran.

M. Scheer a abordé la question en évoquant le fait que le Canada devait continuer à aider tous ceux qui sont dans le besoin et ainsi préserver sa tradition en matière d'aide humanitaire. Le chef conservateur ne s'est donc pas engagé à réduire les fonds de ce côté, mais il a insisté pour dire qu'il éviterait le gaspillage.

À cet égard, il a rappelé le fameux tweet de Justin Trudeau l'an dernier, qui avait coûté 50 millions aux contribuables canadiens. « Merci, @Trevornoah, de célébrer l'héritage de Nelson Mandela au festival de @GlblCtzn [Global Citizen]. Je regrette de ne pouvoir être là, mais que dirais-tu si le Canada versait une contribution de 50 M$ à [Education Cannot Wait] pour appuyer l'éducation des femmes et des filles partout dans le monde? », avait écrit le premier ministre au comédien Trevor Noah.

Un tweet qui avait fait grincer des dents plusieurs personnalités, dont certains chez les conservateurs.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?